PSG : la mère de Rabiot attaque Neymar et Henrique, un autre savonne la planche de son fils !

PSG : la mère de Rabiot attaque Neymar et Henrique, un autre savonne la planche de son fils !

Représentante des intérêts d’Adrien Rabiot, sa mère Véronique n’a pas manqué de critiquer le PSG à plusieurs étages dans L’Équipe. Et si elle se trompait de combat ?

On peut ne pas être d’accord avec les choix de carrière d’Adrien Rabiot, mais sa situation au PSG est arrivée à un point où la sonnette d’alarme a sans doute besoin d’être tirée. C’est exactement ce qu’a fait sa mère Véronique ce mercredi dans les colonnes de L’Équipe, pointant la mise à m’écart de son fils par ses actuels dirigeants pour ne pas avoir voulu prolonger son contrat.

Surtout, Véronique Rabiot ne comprend pas pourquoi il y a deux poids, deux mesures dans la gestion des joueurs au PSG. « On a enlevé à Adrien ses primes d’éthique pour ses six minutes de retard à la causerie avant OM-PSG (2-0, le 28 octobre). Il était en train de dormir, dans sa chambre, à l’hôtel… Il n’est pas arrivé en retard à la causerie parce qu’il était en train de faire du shopping ! Il ne s’est pas réveillé à temps. Mais personne n’est monté frapper à sa porte. On dit que l’on veut responsabiliser les joueurs… Les règles ont changé au PSG, peste-t-elle dans le quotidien sportif. Il y a deux poids, deux mesures. Il y a des joueurs qui se loupent pour six minutes à cause de la sieste, et d’autres qui sont blessés mais qui peuvent aller faire la fête à l’autre bout du monde, au carnaval de Rio… »

Neymar se sentira à peine visé par cette attaque en règle. Antero Henrique, aussi, en a pris pour son grade dans cette interview : « On balance un rideau de fumée avec Adrien. On lui tape dessus pour ne pas affronter les vrais problèmes. Je pense que le PSG devrait mieux se préoccuper de ses véritables problèmes. »

Neymar et Henrique ne seraient pourtant pas les pires ennemis de Rabiot en interne. Selon L’Équipe, si Nasser Al-Khelaïfi a validé tout ce qui lui arrive à l’heure actuelle, déçu qu’il a été par sa non prolongation de contrat, un autre personnage est très impliqué dans le dossier : Victoriano Melero.

Secrétaire général, cet avocat de formation, en interne, s’amuse à se faire appeler Victor le nettoyeur, et était signataire de différents courriers du PSG ces dernières semaines, actant la mise à l’écart de Rabiot en décembre, son envoi en réserve courant janvier pour une dizaine de jours et, enfin, la suppression de sa prime d’éthique pour les mois de novembre, décembre et janvier.

JP

Amoureux du foot, votre APPLICATION BUTFOOTBALLCLUB est disponible.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play