ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « C’est à la fois le meilleur et le pire des finals »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Place désormais au bilan pour l’AS Saint-Etienne, 7e et aux portes de l’Europe.

« Selon l’endroit où l’on se place, l’ASSE a réalisé soit le pire des finals, soit le meilleur. Le pire parce que cette équipe stéphanoise n’est pas récompensée de tous ses efforts. Le meilleur quand on repense à tous les bons matches réalisés en 2018. C’est vraiment dommage qu’elle a craqué contre Bordeaux et Monaco. Avec un point de plus en Principauté, cela aurait changé la donne dans la course à l’Europe… Après, il y a bien d’autres regrets comme le fait que le PSG a joué en roue libre la fin de saison en donnant trois points à Rennes, que le FC Metz n’a pas non plus joué le jeu contre Bordeaux. Ce sont des résultats qui ont aussi contribué à ce que Saint-Etienne soit le dindon de la farce dans le haut du tableau quand le Téfécé l’est en bas. Maintenant il ne faut pas se cacher derrière cette excuse : les équipes sanctionnées par le calendrier sur la fin n’avaient qu’à prendre les points quand il fallait.

Romain Hamouma, un triplé qui laisse des regrets

Face au LOSC (5-0), j’ai envie de retenir l’apothéose à Geoffroy-Guichard. Dans un stade où on ne cesse de répéter, qu’avec Marseille, cela fait partie des ambiances inégalables en France. J’ai aussi envie de retenir le triplé de Romain Hamouma, ce leader technique stéphanois qu’on aurait aimé voir au top plus régulièrement cette saison. J’ai aussi envie de retenir les banderoles du Chaudron pour le tandem Gasset – Printant.

L’avenir de Jean-Louis Gasset, un gros point d’interrogation

Je ne sais pas si le coach va rester. Aujourd’hui, bien malin celui qui peut le dire. Cela dépend de nombreux paramètres avec la vente prochaine du club aux Américains, l’exigence du staff d’obtenir une équipe compétitive, l’avenir de Laurent Blanc auquel est directement lié celui du coach des Verts… Est-ce que les nouveaux investisseurs voudront de Jean-Louis Gasset ? On peut aussi comprendre qu’ils cherchent un nom plus « ronflant » ou un entraîneur étranger qui sait… Je pense que le public prendrait assez mal un changemnt de cap. Si l’on me demande mon souhait à titre personnel ? Ce serait le même que les supporters stéphanois : le choix de la stabilité avec un staff technique ayant réalisé un travail remarquable. Je pense que Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant peuvent encore conduire l’ASSE vers de nouveaux horizons. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ