ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Eviter que l’embellie caennaise soit un feu de paille »

ASSE : Jean-Louis Gasset valide les progrès d'un de ses jeunes protégés

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Retour sur le large succès de l’ASSE à Caen (5-0).

Après leurs défaites face à Marseille (0-2) et Lille (0-1), les Verts ont eu une très belle réaction à Caen (5-0). Même si on dit de Saint-Etienne qu’il dispose d’un calendrier plus facile, ce n’est pas forcément simple de faire respecter la hiérarchie. Samedi, l’AS Saint-Etienne s’est rendue le match facile face à un adversaire que je vois condamné à la Ligue 2. Les Stéphanois ont vécu le scénario parfait en marquant très vite et derrière ça s’est enchaîné. A d’Ornano, on a retrouvé un très grand Romain Hamouma (1 but, 2 passes). Il montre que, quand il n’est pas blessé, il peut être un joueur hors normes.

« Arnaud Nordin doit devenir l’une des locomotives de la formation »

Les jeunes se sont également bien fondu dans le moule. Une jeunesse d’ailleurs particulièrement à l’honneur ce week-end puisqu’en plus des solides prestations de William Saliba ou encore Lamine Ghezali, l’équipe U19 s’est qualifiée pour pour les demi-finales de la Coupe Gambardella aux dépends de Lille (3-2).

A Caen, j’ai également apprécié la prestation d’Arnaud Nordin. C’est un jeune que j’aime beaucoup. Je l’avais découvert quand Christophe Galtier l’avait lancé en Europa League. Au delà d’être un joueur qui mouille le maillot, il s’agit de l’un des jeunes les plus mûrs de l’effectif.  Il va vite, se crée des espaces, sait aussi être efficace… Il doit devenir l’une des locomotives de la formation. Au delà de ses qualités sportives, j’aime aussi beaucoup son état d’esprit. A ses débuts, j’avais discuté avec lui et il n’était pas impatient de partir en prêt pour s’aguerrir. A l’époque, ce n’était pas facile pour lui. L’ASSE avait plus de solutions offensives, moins de blessés… S’il est finalement parti à Nancy pour s’aguerrir, son envie première a toujours été de s’accrocher à Saint-Etienne. C’est plutôt un bon signe. Avec ce qu’il montre quand il a sa chance et même s’il n’a pas le physique de Loïs Diony, pour moi il doit être plus haut dans la hiérarchie de Gasset. Après, on n’est pas présents à tous les entraînements pour juger … Ce qu’on peut cependant constater de l’extérieur c’est qu’à Caen, Nordin et Beric – deux joueurs souvent cantonnés au banc – ont été bons.

« Profiter du calendrier pour faire un sans-faute »

Après la victoire en Normandie, il y a de quoi être heureux. L’attaque – qui était grippée – s’est remise à marquer. Les offensifs stéphanois ont inscrit de jolis buts sur de belles constructions. Cela doit redonner un peu de confiance à cette équipe stéphanoise. Mais attention à ne pas s’enflammer non plus ! Il faut respecter tous les adversaires qui arrivent et se dire que ce sera dur à chaque fois. Ce n’est pas parce que l’ASSE a gagné 5-0 à Caen que la place en Coupe d’Europe est gagnée d’avance… Pour moi, Lille et Lyon seront difficiles à rattraper. Pour les 4e et 5e places, il faudra quand même compter sur les faux-pas de Reims et Marseille. Désormais, les Verts doivent gagner en régularité, profiter du calendrier pour faire un sans-faute et emmagasiner des points. Il ne faut pas que l’embellie entrevue à Caen soit un feu de paille…

Recueilli par Alexandre CORBOZ