ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Je ne pense pas que les Verts prendront une déculottée au Parc »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de Ligue 1. Focus sur le déplacement de l’ASSE vendredi au Parc des Princes.

« Vendredi soir, l’AS Saint-Etienne se rend à Paris pour le match entre les deux derniers invaincus de Ligue 1. Je vois ce match compliqué pour les Verts. Ce n’est pas perdu d’avance mais il faudra vraiment jouer un match de Coupe pour ramener un résultat. Sur le papier, c’est déséquilibré. Les deux clubs ne jouent pas dans la même cour et n’ont pas les mêmes moyens. En ce début de saison, le PSG se détache déjà et je ne vois pas d’autres équipes leur disputer le titre de champion. Comme pour toutes les équipes qui iront au Parc des Princes cette saison, il faudra tenir. Ce sera un grand challenge. Si les Verts parviennent à ne pas flancher durant les 45 premières minutes, alors tout sera possible.

« La défense stéphanoise l’un des (surprenants) points faibles de ce début de saison »

Dans son histoire, l’ASSE n’a pas souvent réussi contre le PSG. C’est encore plus vrai au Parc (3 victoires en 40 déplacements à Paris). Quand on connait le poids offensifs du champion de France, on ne peut qu’être soucieux pour les Verts. Comme je l’avais déjà dit dans une chronique précédente, je trouve que la défense stéphanoise est l’un des (surprenants) points faibles de l’équipe de Jean-Louis Gasset en ce début de saison. Face à la meilleure attaque de Ligue 1 (12 buts en 4 matches), il faudra se montrer vigilant. La chance des Verts, c’est que Kylian Mbappé sera en tribune car suspendu trois matches suite à son exclusion à Nîmes. Mais, même sans lui, Thomas Tuchel a encore une force offensive intéressante : Neymar, Cavani, Di Maria… Il reste quand même de gros clients.

« Offensivement, je reste un peu sur ma faim »

Malgré la forme affiché par le PSG en ce début de saison, je ne pense pas que l’ASSE prendra une déculottée au Parc des Princes comme ce fut parfois le cas ces dernières saisons. Jean-Louis Gasset connait bien ce stade et me paraît être l’homme de la situation pour faire un coup. Après, est-ce que les Verts – qui restent sur deux 0-0 consécutifs – seront en capacité de marquer ? Quand on sort de deux matches où on l’a piétiné au niveau de l’efficacité, ce n’est pas facile de sortir d’une trêve internationale en se rendant à Paris. Est-ce que le travail devant les buts durant la quinzaine sera bénéfique ? N’était-ce pas mieux d’enchaîner rapidement pour retrouver la confiance ? Ça, malheureusement, on ne le sait qu’après. Pour l’heure, vu le potentiel offensif de cette équipe de Saint-Etienne, je reste un peu sur ma faim. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ