ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « La victoire contre Monaco peut clairement lancer la saison »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Retour sur la belle victoire de l’ASSE face à l’AS Monaco (2-0).

« L’AS Saint-Etienne a fait le match parfait face à l’AS Monaco (2-0). Je veux bien entendre les éternels sceptiques qui diront que tout le monde peut battre Monaco en ce moment mais cela restait une équipe de Ligue des Champions, avide de revanche, en face. Battre cette équipe, c’est significatif. Encore plus sans encaisser de buts. Vendredi soir, on a vu une belle performances des hommes de Jean-Louis Gasset. L’ASSE a eu un peu de réussite c’est vrai, mais elle a tout fait pour la provoquer.

« Le LOSC, ce sera un vrai test pour les ambitions européennes des Verts »

Actuellement, je vois des satisfactions dans toutes les lignes : Wahbi Khazri est incroyable et s’offre encore deux jolis buts, Yannis Salibur fait ses matches, Loïs Diony va mieux également, Stéphane Ruffier a, comme à son habitude, facilement fait oublier sa boulette de Caen … Contre l’ASM, j’ai beaucoup apprécié l’engouement populaire qu’il y avait. En début de saison, le public a été sevré de matchs injustement et cela se ressent dans la communion avec les joueurs. Sans aller parler de « match référence », je pense que cette victoire peut clairement lancer les Verts pour la suite de la saison. Samedi, Saint-Etienne va à Lille. Si on sort le déplacement à Paris face à une équipe de toute façon intouchable pour l’ensemble de la Ligue 1, c’est pour moi le premier vrai grand rendez-vous de la saison. Au delà des retrouvailles avec Jonathan Bamba et Christophe Galtier, ce sera un vrai test pour les ambitions européennes des Verts. Sur ce match, le comportement des Stéphanois sera révélateur.

« Panos à Lille ? Persuadé que le tandem Gasset – Printant trouvera les mots »

Au stade Pierre-Mauroy, Jean-Louis Gasset se retrouve privé de ses deux latéraux droits chevronnés avec les blessures de Mathieu Debuchy et Gabriel Silva. C’est vraiment triste pour Debuchy qui, je pense, aurait aimé retourner dans le Nord pour y affronter son ancienne équipe mais c’est comme ça. Il est probable que ce soit le jeune Mickaël Panos qui démarre.

Pour lui, ce sera forcément spécial (pour ne pas dire compliqué). Maintenant, on ne peut pas non plus se contredrire : dire qu’on a envie de voir les jeunes en équipe première et trembler quand l’ASSE est contrainte de les lancer. Pour Panos, ce sera un vrai coup de poker mais cela peut aussi très bien se passer. Même si c’est un peu osé, j’ai envie de faire le parallèle avec l’équipe de France à la Coupe du Monde. On attendait Djibril Sidibé et Benjamin Mendy. On a vu Benjamin Pavard et Lucas Hernandez prendre la place. Je préfère me montrer d’un naturel optimiste et penser que Saint-Etienne dispose de très bons jeunes dans son antichambre. C’est une vraie chance pour eux de pouvoir jouer un tel match. Si le joueur prend le bouillon, on dira que c’était Lille, qu’il est encore perfectible, que c’était une grosse ambiance et un gros match mais c’est aussi un vrai challenge qui fait partie du collectif. Je suis persuadé que Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant trouveront les mots pour le rassurer comme ils l’ont fait dans un passé récent pour Arnaud Nordin.

Un dernier mot pour finir sur l’enième rumeur de rachat de l’ASSE sortie vendredi avant le match face à Monaco et rapidement démentie depuis. Je reste serein vis-à-vis de ça et je ne pense pas que ce genre de bruits de couloir n’affecte le secteur sportif. L’ASSE a la chance d’avoir une structure plutôt saine, sur de bons rails sportivement, sans pression économique planant sur sa tête. Cela n’a rien à voir par exemple avec ce que Lille a pu connaître l’an passé avec la DNCG. Je ne vois pas les joueurs être perturbés par ça. Ils sont dans les objectifs fixés, en haut du tableau. Cette question ne regarde que les dirigeants et il n’y a pas de raisons de s’inquiéter à l’instant t. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ