ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Les cadres sont déjà prêts pour aborder 2019 »

ASSE : le match face au Nîmes Olympique est fixé à lundi (Officiel)

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Retour sur la qualification de l’ASSE face aux amateurs de l’Olympique Strasbourg (6-0).

« Ce dimanche, l’AS Saint-Etienne a bien démarré son année 2019 en battant l’Olympique Strasbourg (6-0) en 32e de finale de la Coupe de France. Même si ce n’était qu’une formation amateure en face, encore fallait-il prendre le match au sérieux. Il ne faut pas galvauder ce genre de résultats. En Coupe, il y a toujours des surprises et c’est rassurant de voir que les Verts n’en sont pas les victimes. Sur le papier, on se dit que cela doit finir à 6-0 mais c’est assez rare de parvenir effectivement à le faire. En Alsace, on a vu une belle équipe stéphanoise, qui a pris la rencontre par le bon bout en marquant deux fois dans le premier quart d’heure. Les hommes de Jean-Louis Gasset ont respecté la compétition et l’adversaire. Ils ont pris les Strasbourgeois avec professionnalisme.

« Jouer à la Meinau, c’était une chance »

Le fait de jouer à la Meinau, loin du folklore d’un petit stade de quartier, a sans doute aussi joué en faveur des Verts. On le voit souvent au plus haut niveau quand l’équipe de France est obligé de se rendre aux Féroé ou dans d’autres petits pays, certaines pelouses jouent en faveur du petit poucet. Même si certains se plaidront du fait que les règlements de la FFF privent les petits clubs du charme de recevoir chez eux, je pense que ce n’est pas plus mal. Jouer sur un terrain en bon état, c’est mieux pour le spectacle et on évite les blessures. Même pour les joueurs de l’Olympique Strasbourg, c’est une chance. En Régionale 1, on n’a pas souvent l’occasion de jouer sur des pelouses de cette qualité. Eux aussi ont du apprécier…

Concernant le volet footballistique, c’est toujours difficile de tirer des enseignements de ce genre de matches. C’est bien de démarrer l’année en marquant beaucoup de buts et en offrant aux supporters de belles actions. On peut aussi noter le fait que plusieurs joueurs essentiels ont marqué (Cabella, Perrin, Khazri…). Les cadres sont déjà là et cela donne un bel élan pour 2019. Il est important de capitaliser de la confiance avant de démarrer un mois de janvier qui s’annonce aussi infernal que déterminant pour la suite de la saison.

« Aux vrais Verts de s’inspirer d’Andrézieux… »

Pour finir, un petit mot pour saluer la performance l’autre équipe ligérienne encore en lice. Bravo à Andrézieux-Bouthéon (National 2) d’avoir fait l’exploit face à l’OM (2-0) à Geoffroy-Guichard. C’est un très bel exploit. On ne parle pas d’un hold-up 1-0, d’un match arraché lors des prolongations ou lors d’une séance de tirs au but mais d’une vraie belle victoire de ce club partenaire de l’ASSE. Andrézieux a prodigué un vrai beau football dans un cadre – celui du Chaudron – qui les a transcendé. Cela montre aussi qu’un petit poucet n’a pas besoin de jouer dans un stade champêtre pour faire tomber un gros. On espère que les vrais Verts seront aussi inspirés qu’eux contre Marseille dans quelques jours… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ