FC Nantes – L’oeil de Denis Balbir : « C’est la patte Vahid Halilhodzic »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Retour sur le spectaculaire redressement du FC Nantes à la sauce Vahid Halilhodzic.

« Après Toulouse (4-0), Amiens (2-1) et Montpellier en Coupe de la Ligue (3-0), le FC Nantes vient d’enchaîner un quatrième succès consécutif sous Vahid Halilhodzic en atomisant l’EA Guingamp (5-0) dimanche. Une telle série est forcément en dessus des espérances que l’on pouvait avoir. Les Canaris gagnent. Face aux Bretons, ce fut quand même dans des circonstances un peu heureuses avec un penalty qui arrive assez vite, une grosse réussite dans les tentatives de loin… Mais ce que j’ai surtout envie de souligner, c’est l’excellent travail de coach Vahid pour redonner la confiance à un groupe meurtri. Je m’interrogeais sur la qualité réelle des joueurs recrutés par le FC Nantes. J’ai eu de belles réponses ces derniers temps.

« On n’avait pas mesuré à quel point le vestiaire souffrait… »

Avant l’arrivée de Vahid Halilhodzic, Emiliano Sala était en difficulté. En moins de cinq matches, il est revenu parmi les meilleurs buteurs en France et même en Europe. L’Argentin réalise des choses qu’il ne parvenait plus à faire avant. C’est la « patte Vahid ». C’est quelque chose qui a marché, qui marche. Les joueurs adhèrent à la méthode de l’entraîneur. C’est ce qui transpire des discours que j’ai pu lire ou entendre depuis l’arrivée du Bosnien. Autant j’étais très sceptique au moment du changement d’entraîneur car j’estimais que Miguel Cardoso n’avait pas eu réellement le temps de mettre en place son projet. Autant je le suis beaucoup moins aujourd’hui. Cela montre aussi qu’il y a une vraie différence entre le ressenti qu’on peut avoir de l’extérieur et ce que les joueurs peuvent eux-mêmes ressentir dans le vestiaire. Je pense qu’avant son arrivée, on n’avait pas mesuré à quel point le vestiaire souffrait d’essayer de jouer sans avoir les résultats escomptés.

« Ce FC Nantes force la réussite »

Sur le début de saison, j’aime prendre pour référence le match de Monaco (1ere journée) qui était pour moins symptomatique du problème nantais : une équipe qui était capable de produire un excellent football, avec du jeu mais qui perdait naïvement sur des contre-attaques. Là, on est totalement dans le style inverse avec une équipe à qui tout sourit. Le FC Nantes force la réussite et fait une progression très intéressante au classement. Les « Jaune et Vert » sont désormais 10e et en capacité de basculer dans la première moitié du classement. Maintenant que le redressement est amorcé, le FCN peut fait preuve d’ambition, se mettre un challenge de rester invincible le plus longtemps possible. Après, l’équilibre reste fragile et la remise en cause permanente. Rien ne dit qu’en cas de mauvais résultat dans le derby à Rennes dimanche, Nantes ne retombera pas dans une spirale négative. Ne nous emballons pas mais reconnaissons simplement l’apport personnel de Vahid Halilhodzic et son effet immédiat sur le groupe. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.