FC Nantes – L’oeil de Denis Balbir : « Halilhodzic est capable de partir s’il en a ras-le-bol »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Retour sur le petit coup de pression de Vahid Halilhodzic au FC Nantes autour du cas Sala.

« On s’en doutait : l’épineux dossier Sala au FC Nantes risquait de mettre fin à l’état de grâce entre Vahid Halilhodzic et Waldemar Kita. Aux vues des dernières déclarations du Bosnien, on est en plein dedans. Maintenant, avant de parler de ce qui était prévisible, on va peut-être d’abord évoquer ce qui ne l’était pas et qui est finalement à l’origine des tensions d’aujourd’hui : l’explosion soudaine d’Emiliano Sala. En quelques mois, Vahid Halilhodzic a fait de l’Argentin l’un des attaquants les plus prolifiques d’Europe et aujourd’hui on veut le lui retirer cette réussite. Autant on peut comprendre que Waldemar Kita veuille réaliser une opération financière sur Sala, autant on peut comprendre que « coach Vahid » ne soit pas du genre à avaler les pilules.

« Une histoire de coup de poker entre Halilhodzic et Kita »

Aujourd’hui, il y a un duel président – entraîneur sur ce dossier Sala. Kita – Halilhodzic, ce sont deux fortes personnalités, pas forcément compatibles pour partir en croisière ensemble. Cette étincelle allait forcément se produire. Il restait à savoir quand. Qui a raison ? Qui a tort ? Vahid Halilhodzic a son bilan pour lui. Il a bien redressé la barre depuis sa défaite inaugurale à Bordeaux (0-3) et on veut aujourd’hui lui prendre son meilleur joueur. Waldemar Kita réfléchit au côté mercantile et craint le coup de poker. La cote de Sala est aujourd’hui au plus haut. Rien ne dit qu’il marquera encore 15 fois lors de la phase retour. Rien ne dit non plus que l’attaquant des Canaris ne va pas continuer sur sa dynamique non plus. Vahid Halilhodzic veut tenter le pari et le garder jusqu’à la fin de saison. Kita a peur de rater le coche. On en est là.

« On parlait de Marseille, de Strasbourg qui était le « Marseille de l’Est » mais le Nantes d’aujourd’hui, c’est pire que ça »

Est-ce que Vahid Halilhodzic peut partir sur un coup de tête ? Nantes est l’un des rares clubs de Ligue 1 où tout peut se passer. Même quand tout va bien, tout peut aller mal. On l’a vu par le passé avec Conceiçao, Ranieri, avec Miguel Cardoso qui était là pour construire et à qui on n’a pas laissé de temps… Ce club est d’une fragilité incroyable. Mais le plus pénible, c’est que ce club se rend fragile tout seul. Même quand les résultats sont là, on trouve le moyen d’oublier tout ça avec une polémique ou un conflit. A une époque, on parlait de Marseille, de Strasbourg qui était le « Marseille de l’Est » mais le Nantes d’aujourd’hui, c’est pire que ça. On connait la personnalité de « coach Vahid ». Bien sûr qu’il est capable de partir s’il en a ras-le-bol. Ce n’est pas un entraîneur novice à qui faire avaler des couleuvres. Il a un ego. De l’autre côté, le club est aussi capable de changer d’entraîneur pour la 2e fois en cours de saison. Rien n’arrête le président Kita dans le n’importe quoi … »

Recueilli par Alexandre CORBOZ