FC Nantes – L’oeil de Denis Balbir : « Sala n’a pas l’allure mais les stats d’un grand buteur »

FC Nantes : les craintes d’Emiliano Sala en plein vol se confirment 

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. En cette trêve internationale focus sur Emiliano Sala, la sensation du moment au FC Nantes.

« Après un début de saison difficile, Emiliano Sala flambe avec le FC Nantes (11 buts cette saison). Aujourd’hui, il compte même parmi les meilleurs buteurs des grands championnats européens. Est-ce qu’il est en train de prendre une nouvelle dimension ? Difficile à dire. C’est déjà un joueur qui avait fait de belles choses par le passé. Ce qui est certain en revanche, c’est qu’il a totalement repris confiance en ses qualités avec l’arrivée de Vahid Halilhodzic. Comme je l’avais souligné il y a quelques chroniques déjà, je pense que son retour en forme est justement lié au fait d’être entraîné par un ancien grand attaquant qui, comme lui, a aussi connu des périodes de doutes dans sa carrière. Il a suffi d’un but pour que tout reparte de l’avant.

« Il souffre de l’étiquette un peu injuste de joueur maladroit »

L’aspect psychologique a son importance mais, si on ne parle presque que Sala actuellement à Nantes je tenais à souligner l’importance du collectif. C’est justement parce que Nantes va mieux qu’il a lui-même pu se redresser. Il faut saluer Vahid Halilhodzic qui a fait un travail énorme avec les Canaris et avec Sala en particulier. Maintenant le plus dur pour Emiliano Sala sera d’être constant sur la saison. Jusqu’à présent, l’Argentin n’a jamais vraiment été dans la régularité. Est-ce qu’il le sera cette fois-ci ? Emiliano Sala est avant tout un joueur atypique qui se retrouve sur un nuage actuellement. Il ne faut surtout pas qu’il craigne la rechute, qu’il se mette à douter de lui.

Avec lui, Nantes a la chance d’avoir un joueur différent. Un profil longiligne, à part dans le football moderne. C’est un attaquant qui sent bien le jeu et qui sait se placer. A mon sens, il souffre de l’étiquette un peu injuste de joueur maladroit. Oui, il a raté des buts faciles. Comme Edinson Cavani en rate aussi sans que l’on remette en cause ses qualités. Quel attaquant ne rate pas d’occasions ? Je trouve que les réflexions qu’on entend parfois sur lui sont dures. Certes, il n’a pas forcément l’allure d’un grand buteur mais il en a les statistiques.

« L’Argentine ? Pour moi, c’est un peu tard mais… »

Est-ce que ce sera suffisant pour atteindre l’équipe nationale argentine comme il le souhaite ? Ce sera difficile. Pour moi, c’est un peu tard et il y a deux problèmes le concernant : d’abord le fait que l’Argentine dispose de beaucoup de choix devant, ensuite son âge avancé (28 ans) et le fait qu’il ne brille que dans le championnat français. Le point qui peut le servir aux yeux de son sélectionneur Lionel Scaloni, c’est qu’il est régulier dans ses performances ces derniers mois. Même si ce n’est qu’en Ligue 1, un joueur qui marque tous les week-ends sera forcément regardé. Dans sa forme actuelle, il serait logique qu’il soit appelé. Maintenant l’Albiceleste est une sélection et quand on bâtit un groupe qui se rejoint 15 jours tous les 2-3 mois, il faut des joueurs fiables et réguliers. Pour rêver, Emiliano Sala doit avant tout veiller à ne pas retomber dans certains travers… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ