OL – L’oeil de Denis Balbir : « Le derby, une nouvelle victoire de Genesio »

Ligue 1 : Girondins – OL, les compos (Mendy revient, Dembélé sur le banc)

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. A match exceptionnel, circonstances exceptionnelles nous avons morcelé son analyse du derby en deux parties. Voici la version lyonnaise.

« Ce qu’a fait Lyon dimanche soir en venant s’imposer dans le derby à Saint-Etienne (2-1), c’est quand même costaud. L’OL est capable de ce genre de performances. On l’a vu contre Manchester City, on le verra peut-être dans moins d’un mois contre Barcelone…On parle quand même d’un club qui compte parmi les 16 meilleurs en Europe, qualifiés pour les 8e de finale de Ligue des Champions, et d’une équipe taillée pour les exploits. On a beau me dire que les gens s’ennuient au Groupama Stadium, qu’ils sifflent, que cette équipe peut ronronner et décevoir, que les supporters n’en peuvent plus de Genesio mais, à un moment donné, il serait bien de faire preuve d’un peu d’objectivité. Dimanche, Lyon a gagné son derby à l’extérieur et cela rajoute forcément au crédit de l’entraîneur.

«  J’espère que ceux qui se moquent de « Pep » Genesio ont bien mis la tête sous l’oreiller »

Pour moi, c’est une nouvelle victoire de Genesio face à ses détracteurs. Lui l’éternel remis en cause par les supporters. Face à l’expérimenté Jean-Louis Gasset, il a su faire la différence dans son coaching avec un changement de système (4-4-1-1) et des entrées en jeu payantes comme celle du buteur Moussa Dembélé ou de Léo Dubois, décisif dans les deux surfaces après la sortie de Kenny Tete. Désolé mais, pour moi, c’est ce qu’on appelle faire des choix d’entraîneur et pas seulement avoir de la réussite. J’espère que ceux qui se moquent de « Pep » Genesio ont bien mis la tête sous l’oreiller ce matin. C’est un bon entraîneur. Quelqu’un de pondéré, de calme, qui est dans le travail. Quelqu’un qui a le feeling et sent quand même les coups. A 1-1, il fait des changements pour aller chercher la gagne. Oui, il est entraîneur d’une équipe aux résultats en dent de scie mais il est surtout le coach d’une équipe qui répond toujours présent dans les grands rendez-vous.

« Lopes ? L’ambiance du Chaudron le rend encore plus fou »

Dimanche soir, si on peut discuter de la VAR côté stéphanois, il convient aussi de souligner la prestation d’Anthony Lopes, l’homme du match. Le Portugais a fait un très très grand match. Il a le cœur Lyonnais et sait se mettre mentalement dans des conditions optimales pour réaliser ce genre de prestations. L’ambiance du Chaudron le rend encore plus fou – mais fou dans le bon sens du terme -, encore plus décisif, encore plus maître de la situation. C’est typiquement le type de matchs où il peut briller et je pense qu’il en sera de même contre le FC Barcelone ».

Recueilli par Alexandre CORBOZ