PSG, OL – L’oeil de Denis Balbir : « Bravo à « Pep » Genesio, Paris paie son mercato d’amateur »

Désormais, et chaque jeudi, Denis Balbir décryptera également pour vous les moments marquants de la journée de Ligue des Champions. Retour sur les prestations de nos clubs français.

« On a eu une bonne surprise avec Lyon à Manchester City (2-1). Il s’agit d’un exploit et d’un petit clin d’oeil au destin pour Bruno Genesio que ses détracteurs surnomment « Pep » pour ironiser par rapport à Pep Guardiola, l’entraîneur des Citizens. Il paraît que Genesio est mauvais, qu’il n’a pas le nom ni le charisme pour ce club, que son équipe est pourrie… Quand on soutient Genesio, on se prend les foudres d’une certaine frange du public. On ne comprend rien, on ne voit pas tous les matches… Tous les anti-Genesio primaires doivent être tristes ce matin puisqu’au delà de la victoire collective méritée de l’OL, il y a la petite victoire personnelle du coach lyonnais. Avec tout ce qu’il a pris dans la tête ces dernières semaines, il doit quand même être bien content de cette revanche. Pour moi, il y a un vrai coup tactique derrière cette victoire. Ce n’est pas la première fois qu’il surprend en Europe avec un changement de système (4-4-1-1) et la relance avec succès de joueurs qu’on n’attend pas comme Maxwel Cornet. Mercredi soir, on a aussi retrouvé un grand Nabil Fekir, au niveau technique et physique de sa saison dernière.

Bien sûr, il ne faut pas s’enflammer. Même si on notera que l’OL est vraiment un club taillé pour l’Europe, que cette équipe se retrouve toujours dans les grands rendez-vous, cela ne reste qu’un match de poule. Cela ne fait que trois points et Lyon a encore du chemin à faire contre Donetsk et Hoffenheim pour accéder aux huitièmes de finale. Savourons néanmoins cette belle victoire. Ce n’est pas tous les jours qu’un club français va gagner à City. C’est le rayon de soleil de cette semaine en opposition avec le PSG et l’AS Monaco qui se sont plantés dans les grandes largeurs.

« Paris paie son Mercato d’amateur »

Commençons par le PSG, battu à Liverpool (3-2). Même s’ils ont failli faire un hold-up, Paris a été décevant du début à la fin à Anfield. Même au niveau de la composition d’équipe. Pour moi, il est difficile de critiquer Thomas Tuchel car il bénéficie vraiment cette année d’un Mercato d’amateur. Quand on a un milieu de terrain aussi faible et une défense comme ça, c’est impossible d’exister en Ligue des Champions. Marquinhos au milieu, c’est du bricolage. Prendre un joueur comme Bernat à 15 M€ alors qu’il y a des latéraux bien meilleurs en pagaille et ce partout dans le monde… Le vrai problème vient de là. Le PSG ne pourra pas lutter au plus haut niveau avec un effectif aussi déséquilibré. Les attaquants, aussi brillants qu’ils soient, ont montré leurs limites à Anfield. Mbappé a marqué mais il a perdu pas mal de ballons. Neymar n’a pas existé. A Liverpool, le PSG s’est fait bouffer dans l’agressivité, dans le cœur, dans le dynamisme. J’ai été surpris par certaines analyses d’après match. Certains parlaient de défaite illogique. Je ne vois pas en quoi. C’est très logique au contraire. Cette rencontre doit être une remise en question totale du club. Est-ce la faute du fair-play financier ? En tout cas, ce Paris me paraît trop limité cette année pour prétendre à remporter la Ligue des Champions.

« L’expulsion de Cristiano Ronaldo, un scandale »

Au sujet de Monaco, on peut toujours relativiser en disant qu’ils ont perdu contre l’Atletico Madrid (1-2) qui est un grand club. Ok. Mais les Colchoneros ont manqué leur début de saison en Liga et n’arrivaient pas dans de bonnes dispositions à Louis II. Comme pour le PSG, je suis sceptique sur le Mercato réalisé cet été. L’ASM ne recrute pas, l’ASM vend. Et quand Monaco recrute, ce sont de jeunes Espoirs qui viennent s’aguerrir avant de partir vers de grands clubs. Ce club manque d’expérience et cela se voit dans ce genre de rendez-vous. Ce sera dur pour eux d’exister dans cette C1 2018-2019.

Pour finir, un dernier mot sur Cristiano Ronaldo, exclu au bout de 30 minutes pour sa première en Coupe d’Europe avec la Juventus à Valence (victoire 2-0). Pour moi, c’est un scandale. Comme celle de Gianluigi Buffon l’avait été l’an passé. Hier soir, il y a eu un vrai manque de pédagogie de la part de Monsieur Brych, un arbitre pourtant expérimenté. A croire qu’on essaie de se payer la Juventus … A Valence, le geste de Cristiano Ronaldo mérite peut-être un carton jaune mais jamais une exclusion. Oui, il touche la tête d’un adversaire et ça lance un début de chamaillerie sur le terrain. Mais CR7 n’a pas non plus mis un coup de tête, poussé ou giflé son adversaire. On peut espérer que la Commission de discipline fasse preuve de plus de dicernement car on touche vraiment au ridicule… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ