Coupes d’Europe – L’oeil de Denis Balbir : « L’OL et le PSG peuvent y croire, plus dur pour Rennes »

Ligue des Champions : le tirage au sort des quarts de finale à suivre en direct

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité. Notre consultant commente les tirages de la Ligue des Champions et de l’Europa League intervenus ce lundi et donne son avis sur les adversaires offerts à l’OL, au PSG et au Stade Rennais.

« Pour moi, c’est un très beau tirage. Que ce soit le FC Barcelone pour l’Olympique Lyonnais ou Manchester United pour le Paris Saint-Germain. C’est une bonne chose pour nos deux représentants. Lyon – Barça, c’est très intéressant. Même si les Blaugranas sont largement favoris sur le papier, l’OL a l’expérience de l’Europe et a les armes pour embêter cette équipe. On l’a vu avec Manchester City même si Barcelone est d’un calibre au-dessus. Il faudra que Lyon gomme ses irrégularités sur les fins de partie pour éviter de donner trop d’idées aux vedettes du Barça.

Il y a quelques années, on aurait pu redouter le FC Barcelone de Messi. Moins aujourd’hui. A mes yeux, le déséquilibre n’est pas si énorme que ça. L’OL tient en tout cas son match de gala au Groupama Stadium. Les hommes de Bruno Genesio n’auront rien à perdre. Sur deux matches, il y aura un coup à jouer.

« Le PSG sera le favori »

Face à Manchester United, le PSG sera le favori. Par le passé, au moment des oppositions avec Chelsea, Paris avait déjà contrarié les plans de José Mourinho. Cela peut encore être le cas cette année. J’ai aimé la réaction de Thomas Tuchel après le tirage : rappeler le palmarès du grand club anglais, remettre en avant les titres personnels de José Mourinho… D’un point de vue communication, c’était assez malin de retourner le statut de favori mais il ne faut pas s’y tromper : sur une rencontre aller-retour, à moins qu’United change complètement de visage, je pense que Paris est vraiment au dessus aujourd’hui. Espérons que ce soit pareil au printemps prochain.

« Rennes, un déficit d’expérience qui peut peser lourd »

Sur la Ligue des Champions, je suis assez confiant. Pour l’Europa League, ce sera plus compliqué pour Rennes face au Bétis Séville. Les Bretons sont dans une bonne dynamique actuellement avec le changement de coach. Est-ce qu’ils seront aussi performants en février prochain ? Le Stade Rennais peut également être embêté par son manque d’expérience à ce stade de la compétition. Face au Bétis, ce sera les gros outsiders. Il faudra aller dans un stade bouillant pour affronter l’une des rares équipes qui a fait tomber le Barça cette saison. A mes yeux, ce sont les Rouge et Noir qui se retrouvent finalement avec l’adversaire le plus difficile. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ