Equipe de France, Juventus : David Trezeguet dans la tourmente

false

Arrêté en état d’ivresse, David Trezeguet a insulté la police turinoise, ce qui lui a valu un tacle du ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini.

Il ne nous avait pas habitué à ça… Mais Hugo Lloris, par exemple, est là pour rappeler que nos héros peuvent parfois déraper au cours d’une soirée arrosée. David Trezeguet, champion du monde 98 et d’Europe 2000, a été arrêté en état d’ébriété dans la nuit de jeudi à vendredi. Si l’histoire s’était arrêtée là, ça aurait déjà été regrettable.

Mais au moment de son arrestation, celui qui est devenu ambassadeur de la Juventus Turin, où il a joué une décennie, devenant le meilleur buteur étranger de son histoire, a totalement dégoupillé, insultant les carabinieri à coups de « clochards », de « minables qui ne gagnent pas 2000€ par mois ». 

En attendant d’être fixé sur son sort, qui devrait se résumer à un retrait du permis de conduire et à une grosse amende, l’ancien attaquant a eu droit à un tacle du ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, sur Twitter : « Je remercie les policiers de Turin, et par charité nous jetterons le voile sur le comportement du « champion » ».

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001