Equipe de France : Pierre Ménès matraque deux joueurs de Didier Deschamps

L’équipe de France, qui s’est imposée hier soir face à la Belgique (1-0), est qualifiée pour la finale de la Coupe du monde. Olivier Giroud et Antoine Griezmann sont néanmoins dans le viseur du consultant, Pierre Ménès.

Au même titre que des millions de Français, il s’est évertué à souligner le travail de Lloris, Varane ou encore Matuidi. Et a, nécessairement, eu beaucoup plus de mal à admirer le match de Griezmann et de Giroud contre la Belgique, hier soir en demi-finale de la Coupe du monde. On parle ici de Pïerre Ménès, dans l’attribution de ses notes sur les joueurs de l’équipe de France.

Pour Olivier Giroud, ce n’est pas tendre, avec une note de 4 sur 10, mais assez objectif. « Je veux bien qu’on me parle de son sens du sacrifice, de son altruisme, de sa combativité et de son jeu de tête défensif. Très bien, mais est-ce que je viens de citer l’une des qualités premières qu’on demande à un avant-centre ? Non. Je viens de citer les qualités d’un milieu défensif ou d’un défenseur central. Autant il avait été très utile en étirant la défense centrale uruguayenne, autant il s’est enlisé dans celle de la Belgique. Et puis il manque de spontanéité dans le dernier geste, comme sur cette passe de Griezmann aux 16 mètres qu’il envoie 15 mètres au-dessus ou la talonnade géniale de Mbappé qu’il met un an et demi à contrôler. Cela fait cinq matchs et zéro but pour Giroud. Qui sera évidemment titulaire en finale. »

Autre Bleu dans le viseur de Ménès, Antoine Griezmann. Qui, il est vrai, a beaucoup de difficultés depuis le début du Mondial à confirmer ce que la France entière attend de lui. « Ça ne fait pas lourd, 5/10, quand tu délivres la passe décisive qui envoie ton pays en finale de la Coupe du Monde. Mais ce corner magnifiquement frappé est l’arbre qui cache la forêt. À part ça, il a tout raté sur le plan offensif. Comme il n’est pas super au point sur le plan physique, il descend au milieu pour travailler, ce qui est méritoire, mais du coup on est loin du grand Griezmann. Il a encore un match pour se réveiller et ce sera le plus important de tous. »

L.T.