Tribune supporters : du virage s’élèvera, l’histoire d’un chant

false

Désormais, chaque mardi à 19h, nous étudierons l’origine d’un chant de supporters, connu ou inconnu, dont l’histoire comme la beauté valent le détour.

A lire aussi : les dernières informations sur l'actualité foot

Au moment où ces lignes ont été mises en ligne, le coup d’envoi du match Red Bull Salzbourg-Liverpool a été donné. Une rencontre capitale pour les « Reds », qui pourraient être éliminés s’ils s’inclinent par deux buts d’écart ou plus en Autriche et si le Napoli s’impose contre Genk. Ce serait un scénario catastrophe pour le champion d’Europe en titre et intraitable leader de la Premier League.

Puisque le LFC est sous les feux de la rampe ce soir, consacrons-lui cette rubrique. Mais nous n’allons pas revenir sur le magnifique « You’ll never walk alone » qui a fait sa renommée à travers le monde. Tout le monde connaît l’histoire de cette chanson, reprise bruyamment par les supporters avant le coup d’envoi de chaque partie. Non, nous allons nous intéresser à un chant récent mais devenu très populaire chez les Liverpuldians et qui a pour thème l’Europe.

Ce chant, c’est « Allez, allez, allez », en français dans le texte ! Si vous avez suivi les matches en C1 de Liverpool depuis deux ans, vous l’avez forcément entendu, son refrain étant particulièrement entraînant. Ce qui est marquant avec cette chanson, c’est qu’elle est une formidable publicité pour l’Europe ! La version originale est née en Italie, la version footballistique a vu le jour dans la Botte avant de migrer au Portugal, où les Anglais l’ont copiée avant qu’elle ne voyage en Allemagne, en Ecosse, etc.

Avant « Allez, allez, allez », donc, il y avait « L’Estate sta finendo » (l’été se termine) du groupe transalpin Righeira. Si vous avez cinq minutes, nous vous invitons à visionner le clip de ce hit sorti en 1985, notamment pour les coupes de cheveux improbables des deux chanteurs, sans parler de leurs salopettes d’une autre époque. Dans les années ayant suivi, des tifosi du Napoli et de la Juventus en ont tiré des chants, de même que les fans des Rangers, mais rien de populaire.

Nous avons conquis toute l’Europe

A Porto, en revanche, c’est devenu l’un des préférés des ultras locaux. Aussi, quand Liverpool est venu exploser les Dragons dans leur antre en 8es de finale aller de la Champions League en février 2018, leurs supporters ont trouvé le refrain suffisamment emballant pour tenter d’en faire un classique. La mayonnaise a rapidement pris, « Allez, allez, allez » devenant le chant emblématique de la campagne européenne 2017/18 des « Reds ». Il a encore accompagné Jurgen Klopp et ses hommes durant toute leur aventure victorieuse de la saison passée. Et il devrait résonner ce soir à Salzbourg.

We conquered all of Europe (Nous avons conquis toute l’Europe)
And we will never stop (Et nous ne nous arrêterons pas)
From Paris on to Turkey (De Paris à la Turquie)
We’ve won the f*cking lot ! (Nous avons gagné toutes ces putains de finales) 

Bob Paisley and Bill Shankly (Bob Paisley et Bill Shankly)
The Fields of Anfield Road (Les terres d’Anfield Road)
We are the supporters (Nous sommes les supporters)
We come from Liverpool ! (Nous venons de Liverpool !)

Allez, allez, allez!
Allez, allez, allez!
Allez, allez, allez!
Allez, allez, allez!

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001