Barça Inside – Opinion : Lionel Messi va-t-il tuer le Barça ?

FC Barcelone : Valverde, le compliment ultime adressé à Lionel Messi

Lionel Messi représente le sauveur, celui par qui passe chacun des succès du Barça. Mais au final il pourrait faire beaucoup de mal au club qui l’a formé. Malgré lui.

Démonstration. Prenons un adolescent au hasard. La quinzaine d’années, un petit duvet au dessus des lèvres, de la ferraille sur les chicots, la voix qui par en sucette et une haleine qui sent les corn flakes. Le stéréotype, quoi. Pour que ce cliché soit parfait, rajoutons deux ou trois boutons et quelques pellicules(…)

Maintenant, remplaçons notre adolescent par le FC Barcelone. Le superbe instrument dont il ne peut se passer n’est alors plus le fruit de la technologie, mais Lionel Messi, une des plus parfaites créations des Dieux du football. Voilà bientôt quinze ans que les deux sont inséparables. À chaque fois que le club se trouve en difficulté, il frotte sa lampe et demande au génie qui s’en échappe de trouver la solution. Trop fastoche !

L’Argentin passe, tir, construit, détruit – l’adversaire -, provoque, perce, dribble, nettoie la balle, la caresse, remplit les gourdes, boit les gourdes, ouvre le score et le referme. C’est même lui qui se charge de mettre les petits ponts pour faire frémir les travées. Sur le terrain, il s’occupe de tout. En NBA, Allen Iverson était surnommé « The Answer » (« La Réponse », en anglais) pour sa propension à résoudre les situations compliquées. Le sobriquet collerait parfaitement à « La Pulga » également.

Le Barça ne peut plus s’en passer. Comment ne pas devenir complètement accroc à un mec qui se trouve à la base du jeu de l’équipe et plante cinquante pions par saison ? Impossible. Une dépendance comme on n’en a rarement (jamais ?) vu dans toute l’histoire du football, mais qui est plutôt logique au final. Les exemples de matchs qui se seraient mal terminés pour Barcelone si son numéro 10 n’avait pas été sur la pelouse sont légion. Récemment, c’est lui qui ouvre le score à la 64e minute contre Alavés (0-3) et qui marque le premier but blaugrana, celui de l’égalisation (1-1), contre Huesca (8-2). Mais l’Argentin a 31 ans.

La suite de cet article à retrouver sur Barça Inside