Real Madrid : « Bombe », « Coup de canon », « Missile »… Lopetegui pourrait être limogé de son poste en Espagne !

Ce mercredi matin, toute la presse espagnole ne parlait que de la nomination du sélectionneur Julen Lopetegui comme futur coach du Real Madrid.

L’annonce de la nomination de Julen Lopetegui (sélectionneur de l’Espagne) comme futur coach du Real Madrid à seulement quelques jours de la Coupe du Monde russe a fait l’effet d’une bombe de l’autre côté des Pyrénées.

Ce mercredi matin, absolument tous les grands quotidiens du pays ne parlaient que de ça. Marca se voulait le plus positif sur sa couverture, saluant Lopetegui qui a « accepté un défi mondial » entre une deuxième étoile à aller chercher pour le compte de la Roja et le banc de la Maison blanche. Le quotidien apporte toutefois une grosse nuance, expliquant que le président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales, aurait très mal vécu cette décision et le fait d’avoir été mis devant le fait accompli. En petit comité hier, le dirigeant aurait même évoqué la possibilité de débarquer Lopetegui de ses fonctions avant le premier match face au Portugal. Une option qui semble toutefois très peu plausible face au manque de temps pour lui trouver un remplaçant. Ailleurs dans la presse, c’est la stupeur qui prédomine. « Coup de canon sur la sélection », titre AS, dans l’attente des explications du technicien et de la Fédération espagnole alors que son contrat venait tout juste d’être prolongé jusqu’en juin 2020 le 22 août.

Du côté de la Catalogne, on s’indigne du timing. « Bombe Lopetegui » avance Mundo Deportivo qui estime que cette surprenante annonce va déconcentrer la sélection à trois jours du premier choc du Mondial face au Portugal. Même souci du côté de SPORT qui parle de son côté d’un « missile du Real à la Roja ». Une chose est certaine : Julen Lopetegui aurait une grosse pression sur les épaules en Russie. S’il rate son entrée contre l’équipe de Cristiano Ronaldo, tout le pays (y compris ses futurs supporters au Real) lui reprochera cette signature anticipée.

Arnaud Carond