Real Madrid – FC Séville (2-0) : les 3 hommes-clés du renouveau merengue

PSG, FC Barcelone : le Real Madrid contre-attaque dans le dossier Neymar !

Grâce à des réalisations de Casemiro et Luka Modric, le Real Madrid a dominé le FC Séville (2-0) ce samedi à Santiago Bernabeu.

Malgré ses difficultés dans le jeu, le Real Madrid a remporté un choc important dans la course à la Ligue des Champions. En battant les Andalous (2-0), six jours après leur succès précieux sur la pelouse du Bétis Séville, les Merengue ont repris seul la 3e place du classement (36 pts) et reviennent à seulement deux points de l’Atletico Madrid. Focus sur les hommes du renouveau.

Vinicius Jr monte en régime

Le Real Madrid version Solari n’a pas de dégaine. Ce n’est pas un scoop. Souvent malmené par Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers sur les saisons précédentes, le FC Séville a sans doute connu l’une de ses visites à Santiago Bernabeu les moins pénibles depuis longtemps. S’il faut tirer du positif de cette victoire merengue, on notera quand même la qualité de jeu en hausse sur la deuxième mi-temps et surtout la montée en régime progressive de Vinicius Jr. Le Brésilien a du feu dans les jambes et commence à le montrer. Il s’affirme.

Casemiro, l’élément fondamental du Real

Absent pendant de longs mois, le Brésilien était un joueur fondamental du dispositif de Zinédine Zidane. Il en est de même pour Santiago Solari. Les années précédentes, Casemiro était le besogneux au service des offensifs. Ce samedi, on l’a vu se projeter vers l’avant, se créer des occasions et faire valoir sa grosse frappe de balle sur le but. Si sa prise de responsabilité est le signe d’une équipe qui souffre plus haut sur le terrain, cela n’enlève en rien son beau come-back.

Modric, l’heure du réveil

Auteur d’un après-Mondial difficile à digérer malgré les nombreuses distinctions individuelles qui lui sont tombées dessus, le Croate retrouve un nouveau souffle en 2019. Auteur de son premier but de la saison la semaine passée face au Bétis, il a remis ça face à l’autre club sévillan. Un but qui récompense une prestation aboutie du Ballon d’Or.

Arnaud Carond