ASSE, OM, PSG, FC Nantes, OL : pour les supporters, le tout répressif va se poursuivre

FC Nantes : la LFP gèle la sanction d'Angers après le coup de force de la Brigade Loire !

Le secrétaire d’Etat auprès du Ministère de l’Intérieur, Laurent Nunez, a tenu un discours clair et ferme auprès des supporters de football.

Qu’on ne s’y trompe pas, les supporters de clubs français qui aiment se déplacer tout au long de la saison n’ont pas de beaux jours devant eux. Car la politique répressive mise en place depuis des mois va perdurer.

C’est en substance le discours tenu par Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministère de l’Intérieur, lors du séminaire de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) qui s’est tenu aujourd’hui à Clairefontaine.

 « Le gouvernement n’a pas l’intention de revoir à la baisse les dispositifs de police administrative, ni dans les textes ni dans leur mise en oeuvreCertains nous trouvent peut-être trop répressifs, trop liberticides. Moi, je n’ai pas ce sentiment. Nous avons atteint un bon équilibre entre la liberté des gens de se rendre au stade et le fait que cette liberté puisse s’exercer en toute sécurité. »
Pour rappel, et ce sont cette fois les chiffres qui parlent, les préfets ont, depuis le début de la saison 2018-2019, prononcé 41 arrêtés d’encadrement ou d’interdiction de déplacement.
L.T.