Bordeaux : un mercato à minima

Qualifiés de justesse pour l’Europa Ligue grâce à une deuxième partie de saison canon, les Girondins de Bordeaux, justes financièrement, ne pourront que très peu renforcer leur effectif.

Mai 2009. Bordeaux est sacré champion de France devant Marseille et Lyon. Trois ans plus tard, à l’instar des deux olympiques, les Girondins ne joueront pas la Ligue des Champions l’année prochaine. A l’instar de l’OM et de l’OL, ils ne pourront recruter qu’a minima. L’heure est à la passation de pouvoir. Pour ce mercato estival, Jean-Louis Triaud veut déjà s’évertuer à conserver ses têtes d’affiche, ses cadres. Et il sait qu’il sera difficile d’en retenir certains, pressés de découvrir autre chose et de sortir de la routine girondine. Ainsi, Benoît Trémoulinas (Marseille, Lyon, Bayern, 26 ans), Cédric Carrasso (Tottenham, 30 ans) et Jaroslav Plasil (Aston, Villa, Séville, 30 ans) sont les plus convoités. Les meilleures valeurs marchandes aussi. Pour pouvoir faire ses emplettes sereinement, les dirigeants girondins ne vont-ils pas être obligés de céder l’une de leurs pièces maîtresses ? C’est fort probable.

Cherche attaquant désespérément

Insatisfait de son secteur offensif, Francis Gillot réclame un attaquant, ou au minimum un milieu offensif polyvalent. Mais pour le moment, des garçons comme Anthony Mounier (Nice, 24 ans), Romain Hamouma (Bordeaux, 25 ans) ou Modibo Maïga (Sochaux, 24 ans), bien que fortement appréciés par la maison, ne sont pas dans les cordes bordelaises. Triaud pourrait alors se rabattre sur des joueurs un peu moins coûteux comme Yannick Sagbo (Evian TG, 24 ans) ou Dennis Oliech (Auxerre, 27 ans). Car, à contrario, Gillot ne veut pas, ou plutôt plus, de Cheikh Diabaté (24 ans), ni d’Anthony Modeste (24 ans), ni de David Bellion (29 ans). Et Yoan Gouffran, meilleur buteur girondin de la saison, est plus que jamais sur le départ. Ménage en vue.

En défense, Matthieu Chalmé (31 ans), moins utilisé cette saison, serait tenté d’aller voir ailleurs. Le Brestois Paul Baysse (24 ans) est en pole pour lui succéder. Le joueur formé en Gironde a l’avantage d’être polyvalent. Une qualité également appréciée chez Sylvain Armand (31 ans) qui viendrait combler le départ de Benoît Trémoulinas. Mickaël Ciani (28 ans), lui, veut changer d’air. Et aimerait découvrir un championnat étranger. Mais les offres ne sont pas légion. Quoi qu’il en soit, Bordeaux n’est pas en mesure à l’heure actuelle de renforcer son équipe significativement. Et encore moins de doubler les postes. Rédhibitoire pour jouer sur plusieurs tableaux ?

Anthony FAURE

Enveloppe de recrutement : Néant

Arrivées possibles: Modeste (Blackburn, rp.), Poundje (Nîmes, rp.), Maiga (Sochaux), Sagbo (ETG), Bianchi (Torino), Mayuka (Young Boys), Baysse (Brest), Donk (Genk), Boudebouz (Sochaux), Hamouma (Caen), Mounier (Nice), Fortes (Reims), Armand (PSG), Monzon (Nice), Béria (Lille), Bamba (Dijon), Nsakala (Troyes), Coulibaly (Brest), Balmont (Lille), Pranjic (Bayern Munich), Oliech (Auxerre), Mandjeck (Auxerre)

Départs possibles : Krychowiak (Reims), S. Sané (Nancy), Savic (Dresde, p.), Sala (fc.), Trémoulinas (Marseille, Bayern), Chalmé (Nice, Saint-Etienne, Reading), Plasil (Aston Villa, Séville), Carrasso (Tottenham), Ciani (Angleterre, Italie), Modeste (Saint-Etienne), Gouffran (Aston Villa, Sunderland), Diabaté.