Girondins : Costil surpris par la folle remontée au classement

Le gardien des Girondins de Bordeaux Benoît Costil ne s’attendait visiblement pas à vivre une fin de saison aussi palpitante.

Demain soir, les Girondins de Bordeaux pourraient être européens, à la condition qu’ils gagnent à Metz pendant que Nice ne gagne pas à Lyon. Un scénario plutôt inespéré au vu de la première partie de saison calamiteuse des joueurs au scapulaire.

“Il y a deux mois, on ne pensait pas vraiment à l’Europe, on espérait juste faire une place honorable, atteindre la première partie du classement, a expliqué Benoît Costil en conférence de presse. Quand on voit ce championnat, à partir de la 5e place, c’est complètement fou.  A l’issue du match à Metz, on peut se retrouver 6es comme on peut se retrouver 9es ou 10es. C’est un championnat particulier, mais tant mieux.”

“Il faut gagner tous les matches, celui-ci encore plus. On sait ce qu’il nous reste à faire. Ce qu’il nous reste à espérer aussi. Il faut se concentrer sur nous, faire ce qu’on a à faire, sachant que ce sera pas simple. Gagnons, et puis après on verra. A chaque fois, on parle de deux, trois, quatre finales… Là, il y a un fort enjeu. Pour moi, c’est un match important, où il y a une place européenne en jeu. Après, il n’y a pas de trophée au bout. Chacun défini le match comme il le souhaite.”

R.N.