Girondins : le président Longuépée refroidit déjà DaGrosa

Girondins : les dirigeants s'avouent déjà vaincus pour imiter l'Ajax avec les jeunes

Interrogé longuement dans les colonnes de L’Équipe, le président des Girondins de Bordeaux Frédéric Longuépée a jeté un froid sur les ambitions sportives de GACP.

Josep DaGrosa va être déçu. Le patron de GACP, qui a pris la tête des Girondins de Bordeaux fin 2018 en lieu et place de M6, pensait en arrivant en Aquitaine que le FCGB allait à terme retrouver sa place dans le gotha du football français, en offrant même une concurrence nouvelle et frontale au grand PSG.

Frédéric Longuépée a calmé ses ardeurs. « Sportivement, on ne rivalisera pas avec les ténors du Championnat, mais on va essayer d’être européen de manière régulière, a-t-il précisé dans L’Équipe du jour. Ensuite, il faut renforcer l’ancrage naturel du club, en faisant en sorte que les Bordelais s’approprient le stade et le Haillan. Et enfin, faire rayonner la marque au niveau international à travers des tournées, la création d’académies de football, l’utilisation des réseaux sociaux, des plates-formes sociales… Je suis convaincu que le potentiel est là. » 

Pour parvenir à ces objectifs, Longuépée a déjà fait en sorte de faire passer un message clair en interne, qui s’articule en trois parties. « J’ai fait passer le message aux salariés, à l’occasion de mes voeux. Je leur ai dit que j’avais trois exigences : une exigence de performance, qui implique de la détermination, de la précision et de la rigueur ; une exigence de plaisir, à prendre mais aussi à donner à tous ceux qui viennent nous voir ; et enfin une exigence de responsabilité, notamment par rapport à la ville qui nous accueille, aux sponsors et aux clients », a-t-il conclu.

JP