Girondins : Les Ultramarines bien décidés à ne pas se laisser faire

Malgré leur aller retour non concluant à Marseille ce week end (arrêtés par les forces de l’ordre aux portes de la ville), les Ultramarines sont déterminés à faire bouger les choses.

Malgré les interdictions de déplacement de tout supporters bordelais pour la rencontre face à l’OM, quarante huit d’entre ont décidé de braver l’interdit dimanche. Partis dimanche matin de Gironde, ils ont été arrêtés à 19 heures à quelques kilomètres de Marseille par un important dispositif de forces de l’ordre. « Auditionnés dans le calme, ils ont reçu une citation à comparaître et ont été renvoyés vers Bordeaux », affirme la préfecture des Bouches du Rhone. En effet, remis en liberté vers 23 heures dimanche soir après 3 heures de garde à vue, ils ont été escortés par les forces de gendarmerie jusqu’à la sortie des Bouches du Rhone. Enfin arrivés en Gironde à 7h30 hier, les Ultramarines veulent continuer à se battre pour faire primer la liberté de déplacement des supporters en France.

Prêts à continuer le bras de fer 

Laurent, l’un des responsables des Ultramarines, affirmait vouloir continuer à ne pas se laisser faire en continuant leur « bras de fer » contre toutes ces restrictions de libertés qui n’ont « pas leur place dans le monde du football« . « Notre place est dans les stades, pas dans les commissariats. On ne veut plus de cet acharnement contre les Ultras. C’est le troisième match de suite où nous sommes empêchés de soutenir notre équipe ». 

Charlie COURRENT

(Propos recueillis par le quotidien L’Equipe dans son édition du jour).