Zenit – Girondins (2-1) : le vestiaire bordelais a pris un gros coup au moral

Les Girondins de Bordeaux, après la douloureuse défaite sur la pelouse du Zenit Saint Petersbourg (1-2), font grise mine.

Après Copenhague, c’est un nouveau revers frustrant qui ponctue l’aventure européenne des Girondins. Une nouvelle fois, un but dans les dernières minutes vient sanctionner les Bordelais et forcément, cela fait mal dans le vestiaire.

Dans des propos relayés par l’Equipe, Benoit Costil n’a pas caché que la pilule a été très dure à avaler après la rencontre. « C’était très difficile dans le vestiaire. Les têtes étaient très basses. Car il ne faut pas seulement regarder le résultat et, au final, on repart avec rien du tout. C’est une grosse, grosse, déception ».

Même son de cloche du côté d’Eric Bedouet qui enrageait après ce nouveau résultat défavorable. « Avec Copenhague, c’est pas mal comme frustration. On ne doit jamais perdre, mais il faut l’accepter, à partir du moment où on évolue avec de jeunes joueurs ». Avec zéro point au compteur, l’aventure européenne des Girondins est déjà quasiment terminée.

Julien Pédebos