FC Nantes – Stade de Reims (0-0) : ce qu’il faut retenir du match des Canaris

Contrairement à ce qu’indique le score, le FC Nantes aurait mérité de marquer un but au Stade de Reims (0-0). Retour sur la prestation des Canaris à la Beaujoire.

Le FC Nantes avait de bonnes intentions

Petit à petit, le jeu du FC Nantes s’affine cette saison. D’entrée, les Canaris ont ainsi su se montrer pressants sur la cage rémoise et ils ont eu des occasions au fil du match. Malheureusement pour eux, comme sur ce coup de patte de Gabriel Boschilia en seconde période, Edouard Mendy a fait le job dans les cages. Et pas qu’un petit peu.

Les Canaris ont fini émoussés sur le plan physique

La débauche d’énergie consentie ce dimanche après-midi – horaire toujours craint par les joueurs – ajoutée à l’intensité des séances d’entraînement ayant jalonné la semaine, ont pesé sur les organismes. Au point que ce sont les Rémois qui ont le mieux fini physiquement et ont même failli réaliser un hold-up avec ce but de Mathieu Cafaro (79e). Refusé par l’arbitre M. Wattelier, conforté par la VAR.

Les premiers pas prometteurs de Limbombe

On ne peut pas enlever à Miguel Cardoso ses intentions dans le coaching. Conscient qu’il fallait du sang neuf pour percer la muraille champenoise, l’entraîneur du FC Nantes a effectué trois changements offensifs en seconde période : Boschilia (60e), Kalifa Coulibaly (75e) et Anthony Limbombe (86e) sont tour à tour entrés en jeu. Sans succès, malgré le coup-franc du Brésilien et la frappe du Belge boxée par ce diable de Mendy dans le temps additionnel (90+1).

JP