Ligue 1, Ligue 2 : Bernès accuse les diffuseurs d’avoir trahi le foot français

true

Jean-Pierre Bernès trouve anormal que Canal+ et beIN Sports ne se soient pas montrés plus solidaires des clubs français face au coronavirus.

Agent influent du football français, Jean-Pierre Bernès n’a pas apprécié que Canal+ et beIN Sports, les deux diffuseurs des championnats de Ligue 1 – Ligue 2, ne fassent faux bond à la LFP dès l’annonce de la suspension des compétitions pour cause de coronavirus. Selon lui, les télévisions auraient dû jouer à minima le jeu en poursuivant au moins en partie leurs versements avec un retour sur investissement plus tard.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

« Quand on est partenaire, on ne quitte pas le bateau en pleine mer »

« Quand la première vague arrive, les deux partenaires principaux que sont BeIN et Canal disent : « On paye pas ». Quand on est partenaire on est là dans les bons moments et aussi dans les mauvais moments. Je pense que tout le monde doit trouver raison gardée », a déploré l’ancien dirigeant de l’OM dans un entretien à « L’Equipe du Soir » jeudi.

Pour lui, les deux diffuseurs – qui seront remplacés par Mediapro la saison prochaine – auraient facilement pu s’y retrouver dans quelques semaines : « Si les matches de la fin de saison, avec les enjeux qu’il va y avoir, se jouent à huis clos, les audiences vont être nettement supérieures que si les matches étaient joués avec du public. Il faut s’asseoir tous autour d’une table, quand on est partenaire on ne quitte pas le bateau en pleine mer ». Précision importante : Jean-Pierre Bernès a quelques intérêts à défendre les clubs. Sans moyens, pas de gros transferts cet été. Sans gros transferts, pas de commissions juteuses…