LOSC : comment Marcelo Bielsa a tout fait pour éviter sa lettre de licenciement

Comme l’a fait savoir l’avocat du club au tribunal, le LOSC a eu toutes les peines du monde à rencontrer Marcelo Bielsa pour lui remettre sa convocation à l’entretien préalable de licenciement.

Ce mardi, au tribunal des Prud’hommes de Lille, le grand déballage autour du limogeage de Marcelo Bielsa au LOSC a démarré. Ainsi, pour plaider la cause du club nordiste, l’avocat du LOSC Maître Bertrand Wambeke a raconté comment le technicien argentin avait tout fait pour éviter de recevoir sa convocation pour l’entretien préalable à son licenciement.

« Le directeur général (Marc Ingla) demande à Marcelo Bielsa de venir dans son bureau le 22 novembre à 18 heures pour lui remettre un document. Il faut savoir qu’on ne s’adresse pas directement à Marcelo Bielsa. Il faut d’abord parler à ses adjoints ou à son interprète qui lui transmettent l’information. Mais Monsieur Bielsa n’est pas venu au rendez-vous. Il a quitté Luchin sans qu’on puisse lui remettre la lettre », fait savoir le conseiller du club dans des propos rapportés par 20 Minutes.

Le club s’est donc rendu à l’hôtel cinq étoiles où résidait Bielsa accompagné d’un huissier pour remettre en main propre le document : « Mais Monsieur Bielsa s’était enfermé à double tour dans sa chambre. Il a refusé de descendre et ne voulait rencontrer personne. La lettre a alors été présentée à la directrice de l’hôtel qui lui a remis le lendemain matin », poursuit l’avocat. Le lendemain de cet épisode, Marcelo Bielsa se rend à Luchin accompagné d’un huissier et de cinq personnes pour voir Marc Ingla pour lui demander si le club l’avait licencié. Visiblement, le bras droit de Gerard Lopez ne s’est pas fait piéger et a simplement fait savoir à « El Loco » qu’il était convoqué à un entretien préalable.

Arnaud Carond