LOSC : les DVE rompent le silence et ont encore de la rancoeur contre les dirigeants

Si le début de saison du LOSC est plutôt bon, les tensions sont toujours bien présentes entre la direction nordiste et le principal groupe Ultras Dogues Virage Est.

Muets depuis l’envahissement de pelouse lors de LOSC – MHSC (1-1) en fin de saison dernière et les polémiques qui ont suivi, les Dogues Virage Est sont enfin sortis du silence sur le site Planète Lille.

L’occasion de faire le point sur l’état de leur relation compliquée avec le club après l’arrestation et la condamnation de plusieurs des leurs l’an passé : « Les résultats sportifs, la gestion catastrophique du club et les évènements de fin de saison ont laissé des traces, c’est indéniable ! Notre état d’esprit est un d’avantage un repli sur nos valeurs, pour continuer à faire ce pourquoi le groupe existe depuis 29 ans. Après Montpellier, une dissolution des DVE a-t-elle été envisagée ? A notre niveau, il en était hors de question ! Peut-être que la dissolution du groupe a été évoquée par les autorités, voire par le LOSC (…) Pendant de nombreuses années, les relations ont été bonnes ; nous avons travaillé ensemble sur plusieurs gros matchs, animations, évènements. J’ai encore en mémoire les 25 ans du groupe où il y avait eu un vrai échange. Ceci explique notre déception et notre colère vis-à-vis de certaines personnes au sein du LOSC, en qui nous avions confiance. Aujourd’hui, nous avons un seul référent, Paul avec qui les échanges sont cordiaux ».

Les DVE ont également expliqué qu’ils avaient choisis de ne plus se rendre aux rencontres organisées par le LOSC avec les groupes de supporters : « Les conflits récents ont laissé des traces et notre rancœur est encore trop forte vis-à-vis de certains dirigeants du club qui ont clairement enfoncé le groupe et certains de ses membres historiques ».

Arnaud Carond