LOSC – Mercato : Galtier encore interdit de recrutement cet été ?

Le nouveau patron de la DNCG Jean-Marc Mickeler a été interrogé sur la situation économique du LOSC, en proie à des difficultés financières cette saison.

Au-delà de sa situation sportive des plus angoissantes, le LOSC présente un bilan tout aussi eu reluisant sur le plan financier. Forcément, L’Équipe, lors d’une interview avec le nouveau patron de la DNCG Jean-Marc Mickeler, lui a demandé s’il fallait s’inquiéter pour son avenir. Sa réponse n’est pas forcément rassurante.

Pour télécharger votre Appli BUT! Lille, deux solutions :

La Version IOS (Iphone) est disponible sur ce lien

La Version Android (Samsung) est disponible sur ce lien


« Il ne m’appartient pas de commenter des situations particulières, si ce n’est de rappeler que nous avons pris une décision qui est publique : c’est l’interdiction de recrutement et sachez que nous n’interdisons pas de recruter à la légère, explique-t-il dans le quotidien sportif. Le LOSC a un schéma de reprise où la dette est très importante. C’est un schéma habituel dans le monde industriel classique. La grande différence, c’est l’aléa sportif. Pour le couvrir, la DNCG prône un renforcement constant des fonds propres. Car la grande différence entre les fonds propres et la dette, c’est que la dette demande rémunération et remboursement. »

En somme, et si l’on se réfère à l’aléa sportif, le maintien en L1 ou la descente en Ligue 2 ne présenteront pas du tout les mêmes conséquences pour le président Gérard Lopez.

JP

Photo auteur
julien.perez