Troyes : l’OL ou le LOSC pour Sidibé ?

Djibril Sidibé s'apprête à quitter Troyes. Mais pour rejoindre Lille ou Lyon ?

 Ou jouera Djibril Sidibé la saison prochaine ? Le défenseur troyen, objet de nombreuses sollicitations depuis l’ouverture du marché estival, hésiterait encore entre Lyon et Lille. Décryptage.

Il semble désormais entendu que Djibril Sidibé ne portera plus les couleurs de l’ESTAC la saison prochaine. Malgré l’accession en Ligue 1 du club aubois, le latéral droit de 19 ans aspire à rejoindre une écurie plus prestigieuse. D’après l’Est-Eclair, le joueur serait proche de choisir sa future destination. « D’ici la fin de semaine prochaine, je devrais être fixé », promettait-il hier lors du match amical entre Troyes et le Red Star (2-0).

Très convoité ces dernières semaines, ce prometteur défenseur, qui peut aussi évoluer au poste de milieu défensif, aurait réduit le champ des possibles à deux clubs : Lille et Lyon. « Pour moi, le plus important, c’est la garantie sportive. L’aspect financier suivra. Ce sont de gros clubs, mais je n’ai que 19 ans et une saison de Ligue 2 derrière moi. Si c’est pour jouer cinq ou dix matches, ce n’est pas l’objectif. Il faut essayer de faire le choix le plus judicieux possible. »

Récemment, le LOSC se serait positionné en formulant une offre de 1,5 M € pour Sidibé. Une information démentie par Daniel Masoni, le président troyen. Une façon de signaler qu’il en demandait plus, à savoir 2 M €. Mais les dirigeants lillois, qui n’ont pas encore vendu Mathieu Debuchy, viserait plutôt un latéral déjà confirmé comme le Portugais José Bosingwa pour occuper ce poste.

N’Sakala conservé

Voilà qui a relancé Lyon dans ce dossier. Seul problème, il faut là aussi attendre des départs au sein de l’effectif actuel avant de dépenser de l’argent. La vente d’Aly Cissokho pourrait débloquer la situation. Sidibé, lui, prend son mal en patience. « Je suis ambitieux, je ne l’ai jamais caché », assure-t-il.

Autre joueur courtisé à l’ESTAC, le latéral gauche Fabrice N’Sakala (21 ans) devrait, pour sa part, rester au club, malgré l’intérêt prononcé de l’OL. C’est en tout cas le souhait de ses dirigeants. « Fabrice va rester, à moins d’une offre qu’on ne pourrait refuser », prévient Daniel Masoni. Même si sa situation financière est fragile, la formation auboise ne veut pas se mettre en danger sur le plan sportif.

A. B.