LOSC – MHSC (1-1) : Daniel Riolo fait une analyse au vitriol des débordements

S’ils les a qualifiés d’injustifables, Daniel Riolo voit dans les débordements survenus pendant LOSC – MHSC (1-1) une preuve que les valeurs du football se dissipent peu à peu.

Plusieurs dizaines de supporters malveillants du LOSC ont envahi la pelouse du stade Pierre-Mauroy et ont profité de leur présence physique pour distiller quelques coups ici et à là à des joueurs. Signe fort que plus rien ne fonctionne vraiment dans le football français ? Daniel Riolo le pense, mais aimerait aussi que les dirigeants des clubs prennent leurs responsabilités dans de tels actes.

« On ne peut pas juste demander à un supporter de venir et de fermer sa gueule »

« La violence est injustifiable, mais on doit vraiment être étonné ? On veut de l’ambiance dans un stade, on fait revenir des supporters, on les excite, on ferme les yeux sur des choses interdites et on s’étonne des débordements ? Le peuple doit-il toujours être l’unique responsable des débordements ? On s’offusque, on s’indigne et on se tait ? Les faits de Lille sont inacceptables. Mais on ne peut pas s’arrêter à une indignation. On ne peut pas juste demander à un supporter de venir et de fermer sa gueule, a-t-il affirmé sur son blog. Pas quand, par ailleurs, on leur demande aussi d’être des acteurs de la vie du club. Les responsables de notre foot, dirigeants ne peuvent pas avoir le beurre et l’argent de celui-ci… Sans être responsables aussi de ça ! On ne peut pas ignorer l’histoire. Une histoire qui nous dit que le foot est plus un fait social qu’un sport… »

JP