Coupe du Monde : OL, Fred, Juninho… Sonny Anderson dit tout

La semaine dernière, Sonny Anderson lançait la campagne Grito Gol du site de paris en ligne Betclic.fr. À cette occasion, il s’est entretenu avec But! Football Club. Dans cette interview, le Brésilien évoque la Coupe du monde, la Seleçao, son avenir et le poste d’entraîneur à Lyon.

Quel est votre favori pour le Mondial ?

Le Brésil.

La bande à Neymar pourra résister à la pression qui pèse sur ses épaules ?

Cette pression, on l’aime au Brésil. On y est habitué depuis tout petit. Quand vous avez le maillot de la Seleçao, vous avez l’habitude d’être jugé, vous êtes obligé de gagner. On l’a vu dernièrement, le Brésil a gagné une nouvelle fois le tournoi de Toulon (compétition qui réunit les équipes de jeunes (U20) de 8 nations, ndlr), vous participez à une compétition, vous devez gagner. Vous êtes jugé par les supporters, par les médias, ça fait partie du métier d’un footballeur brésilien.

Fred peut-il être l’homme fort du Brésil comme il l’a été pendant la dernière Coupe des confédérations ?

Avec les joueurs offensifs qu’il y a dans cette sélection, que ce soit Hulk, Willian, Oscar, Neymar, les latéraux Marcelo et Dani Alves qui montent très bien, Fred aura des occasions. C’est un joueur de surface, s’il a une occasion, moi je le connais bien (Sonny Anderson a entraîné les attaquants de l’OL de 2006 à 2011, période où Fred portait le maillot lyonnais, ndlr), il la mettra au fond des filets.

Comment jugez vous son passage à Lyon et son évolution depuis son arrivée à Fluminense ?

Dans le championnat brésilien, les gens le connaissent bien. Avant de venir à Lyon, il avait mis 30 buts en 40 matches avec Cruzeiro. Aujourd’hui c’est un joueur avec beaucoup plus d’expérience, il sait se placer, il fait preuve de sang-froid et devant le but, ça peut faire mal. C’est un attaquant qui marque dans les matches décisifs, il veut marquer le Mondial de son empreinte et c’est pour ça que je crois que Fred sera le meilleur buteur de la Coupe du monde.

Concernant votre avenir maintenant, après une mauvaise expérience à Neuchâtel Xamax en 2011, avez-vous envie de reprendre place sur un banc de touche ?

Tout de suite, non. Pas dans les deux prochaines années.

On parlait de Juninho pour remplacer Rémi Garde sur le banc lyonnais, est-ce que vous pensez qu’un jour, il prendra place sur ce banc ?

Aujourd’hui c’est compliqué parce qu’il n’a pas le diplôme. Mais il a les compétences pour apporter quelque chose d’intéressant plus tard à l’Olympique Lyonnais. Désormais il faut obligatoirement passé le DEPF (diplôme d’entraîneur professionnel de football), comme les « prête-noms » n’existent plus, donc ça complique.

Vous pensez qu’il en a envie ?

Je ne sais pas, il faut lui poser la question. Est-ce qu’il a envie d’être sur le terrain, de faire passer le message… Aujourd’hui, moi oui, mais pas dans les deux prochaines années.

Propos recueillis par Maxime Feuillet

Votre APPLICATION de notre site pour Iphone et Android, c’est ici :  But ! Football Club