OL : Aulas hausse sérieusement le ton

Jean-Michel Aulas s’en prend aux « pharaons et dinosaures du vestiaire » qu’il souhaite voir quitter le club cet été.

Jean-Michel Aulas est remonté. Le patron de l’OL accepte mal les critiques à l’encontre de son club sur sa timidité lors de ce mercato estival. Habitué à jouer les premiers rôles en Europe mais aussi à régner sur le marché français lors des mercatos, Lyon ne peut plus lutter aujourd’hui. Et est clairement tombé de plusieurs marches. Mais ce qui agace encore plus le président lyonnais, c’est le comportement de certains de ses joueurs, de certains de ses cadres. Certains joueurs défendus, contre vents et marées, à une certaine époque. Ainsi, dans une interview au Progrès à paraître jeudi, le président lyonnais critique vivement l’attitude des « pharaons et des dinosaures du vestiaire » . Cris,  Kim Källström, Michel Bastos et Aly Cissokho sont dans l’œil du cyclone. Les intéressés apprécieront.

« Un certain nombre de joueurs ne nous ont pas donné satisfaction. Ils vont nous quitter ou seront placés sur la liste des transferts. Tout est clair à ce sujet entre eux et nous. A ce jour, il n’y a pas de touches pour ces joueurs. Ils doivent faire preuve d’humilité. La saison dernière certains ont eu des manques vis-à-vis du coach, de l’institution. Tout ceci a pu générer des conflits. Tout n’a donc pas été parfait » , expliquait le boss des Gones sur le site Internet du club mardi. Un discours très surprenant pour un président si protecteur à l’accoutumée avec son groupe, en toutes circonstances, même les soirs des plus grandes défaites. Ou des crises les plus renversantes. Jean-Michel Aulas ne réserve désormais donc plus ses critiques les plus acerbes aux médias ou à la Ligue. Les temps changent à Lyon. Et l’atmosphère au sein du club lyonnais, si souvent idéalisée depuis le début de la saison dernière, n’est peut-être pas aussi formidable que ça… A l’image des résultats.

A.F

Lire aussi : Lacombe : « Chantôme nous intéresse » / OL : un mercato frileux à prévoir