OL : Aulas, médias, Guardiola, Garcia…Bruno Genesio s’énerve face aux journalistes

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Bruno Genesio, présent en conférence de presse il y a quelques minutes, a eu un vif échange avec certains journalistes.

C’est désormais la tendance au sein de l’Olympique Lyonnais : les médias ont une part de responsabilité dans les mauvais résultats actuels de l’équipe première. Le président, Jean-Michel Aulas, au sortir du match nul contre Hoffenheim (2-2) en Ligue des Champions mercredi soir, ne s’était (déjà) pas privé de le souligner.

Il y a quelques minutes, Bruno Genesio, l’entraîneur, a emboîté le pas du Boss et n’a pas caché sa façon de penser. Extraits : « Ce que le président a voulu dire c’est que quand on est dans un contexte négatif, tout ce qui est véhiculé autour du groupe peut avoir un impact. Les joueurs sont avant tout des hommes et lorsque vous pointez le plus souvent ce qui ne fonctionne pas, cela peut avoir un impact. Si vous dites à vos enfants ce qui ne fonctionne pas, ce n’est pas le meilleur moyen de leur donner confiance. Il y a deux lectures du match contre Hoffenheim. C’est vrai, on s’est fait rattraper, mais il y a eu du jeu, on a été présents dans les duels, on a eu des occasions. Alors on peut dire que tout va mal, mais on peut aussi dire qu’on est deuxième de notre poule en Ligue des champions et qu’on est à quatre points du podium en Ligue 1. « 

Bruno Genesio, visiblement pressé d’en rajouter sur le sujet, a ensuite évoqué le supposé jeu médiatique qui consisterait, selon lui, à louer les choix des techniciens étrangers et à critiquer tous ceux des entraîneurs français. Avec un match opposant Pep Guardiola, le coach de Manchester City, à Rudi Garcia, l’entraîneur de l’OM et lui-même. Là-encore avec une certaine véhémence.

« Je regarde beaucoup de matchs et certains grands entraîneurs ont utilisé plus de systèmes que moi. Pourquoi quand c’est moi, on ne sait pas où on va ? Quand ce sont des entraîneurs étrangers qui changent de schéma c’est loué, mais quand c’est en France on a un traitement différent. Expliquez moi pourquoi ? Guardiola peut utiliser des schémas différents c’est exceptionnel, et pourquoi quand c’est moi ou Rudi Garcia, on ne sait pas ou on va ? Expliquez moi ? »

L.T.