OL – Bayern (0-3) : regrets, motivation, Mercato... Les mots forts de Juninho après l'élimination
par Julien Pédebos

OL – Bayern (0-3) : regrets, motivation, Mercato... Les mots forts de Juninho après l'élimination

Juninho, le directeur sportif de l'OL, s'est confié au micro de RMC Sport après l'élimination contre le Bayern Munich (0-3). Avec des mots forts.

Une fierté d'avoir tenu le rang

« On est tous triste. Perdre une demi-finale de Champions League c'est très difficile. Déjà arriver jusqu'ici c'est très dur. Mais je pense qu'on sort avec la tête haute. Moi je suis vraiment fier de tous les joueurs, du staff, de tout le travail qui a été fait. »

Un manque de réussite qui se paie cash

« On sait que quand on joue face à une équipe meilleure, il faut accepter qu'elle le soit. On a eu un plan de jeu qui était bien respecté. Mais pour battre une équipe comme ça, il faut beaucoup de réussite et d'efficacité. Peut-être que si on avait réussi à mettre un ou deux buts dans nos occasions créées en début de match, on aurait pu avoir un autre résultat. »

Une vraie énergie des supporters

« Mais je suis très fier du groupe. Très triste aussi parce qu'on sait qu'on n'est pas dans la prochaine Ligue des champions. Je félicite tous les supporters, je remercie le soutien de toute la ville. On a reçu beaucoup de photos ce matin, on a senti une énergie très importante. Ce n'est pas une honte de dire qu'on est derrière ces équipes, de dire qu'il y a encore un écart. Surtout économique. »

Un soutien très clair au PSG

« Maintenant je souhaite vraiment bonne chance à Paris, que Paris montre que la Ligue 1 ce n'est pas ce que les gens pensent. J'espère vraiment que le PSG va faire un gros gros match. »

Le Bayern sauvé par ses individualités

« On a bien démarré les 15 premières minutes. On a deux trois occases nettes. Il faut en mettre au moins une. Après, ça va trop vite de l'autre côté, parce qu'ils n'ont pas bien démarré et marquent avec Gnabry qui mettent une patate pied gauche. Quand ils sont en difficulté, ils ont des individualités qui les en sortent. »

Une motivation à conserver

« Le plus dur c'était de sortir le ballon derrière. On a fait ce qu'il fallait mais le but maintenant c'est de continuer le travail et penser à la Ligue 1. C'est ce qui nous fait vivre et ce qui nous a amenés ici en Ligue des champions. Le parcours de l'OL montre qu'il n'y a aucun cadeau. C'est le travail qui importe. C'est un groupe qui manquait un peu d'énergie collective, de responsabilité. Aujourd'hui ils ont ça. Et si on continue comme ça on va retrouver la Ligue des champions le plus vite possible. Pour moi la question de la motivation ne se pose pas. Tu as payé, tu es bien payé. La motivation c'est de vivre déjà. C'est déjà un rêve d'être joueur pro. On va se concentrer sur la Ligue 1, et respecter que ce soit Nîmes, Bastia (club de National) comme Paris ou le Bayern. Se concentrer sur le travail, maintenir ça. »

Des départs acquis au Mercato

« Il y aura des départs mais je ne suis pas inquiet par rapport à ça. Je ne sais pas quels seront les joueurs mais quand on a des joueurs qui font une très bonne compétition comme Houssem ou Moussa, on risque de perdre certains joueurs. Mais la base est là. La motivation doit être là, on est professionnel. »