OL : son embrouille avec Genesio, son retour en grâce… les vérités de Marcal

En difficulté à Lyon après une embrouille avec Bruno Genesio, au printemps dernier, Marcal se réjouit d’avoir su regagner la confiance de son coach, qu’il tient en haute estime.

Au printemps dernier, Marcal n’avait pas marqué des points lorsqu’il avait eu un geste déplacé envers Bruno Genesio, lors de l’élimination lyonnaise en Ligue Europa face au CSKA Moscou.

Mais le Brésilien a su revenir, malgré la concurrence de Ferland Mendy, et c’est en défense centrale qu’il enchaîne les bonnes prestations depuis quelques semaines. Un retour en grâce que l’ancien joueur de Guingamp évoque dans L’Equipe.

« Le match contre Moscou ? Ce soir-là, clairement, c’était de ma faute, j’avais la tête chaude et, dès la fin du match, j’ai présenté mes excuses à l’entraîneur, explique Marcal. Derrière, je n’ai plus joué pendant un bon moment. C’est normal que Bruno ait été mécontent de mon attitude et qu’il m’ait écarté. Mais en plus d’être un bon entraîneur, Bruno est quelqu’un de bien, et les choses se sont aplanies. Si je ne jouais pas en début de saison, cela n’avait rien à voir avec ce qu’il s’était passé contre le CSKA. Ce qui est difficile, ce n’est pas de bien s’entendre avec le coach. Ce qui est difficile, c’est de ne pas jouer. Ça ne sert à rien de masquer sa frustration, de dire que tout va bien alors que c’est faux. Comme Maxwel Cornet, je n’étais pas content, mais j’ai continué à travailler dur pour être prêt le jour où l’on ferait appel à moi. »

Le gaucher l’assure : il n’a jamais cherché à partir de l’OL. « Le Mercato ? Je suis resté ici parce que je me plais à Lyon, j’aime ce club, je crois en mon travail et l’entraîneur croit en moi. Cela n’avait pas de sens de partir uniquement parce que Ferland Mendy était devant moi. Je n’ai jamais quitté un club juste parce qu’un autre joueur était théoriquement au-dessus de moi ».

Laurent HESS

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.