OL – Stade Rennais (0-2) : Ménès pointe du doigt les maux lyonnais

OL - Mercato : un départ cet hiver pour Nabil Fekir ?

Plus irréguliers, tu meurs ! Battu par Rennes mardi soir, l’OL a encore une fois démontré son in capacité à être constant. Pierre Ménès note « un coup d’arrêt ».

Alors que les Rennais venaient de débarquer Sabri Lamouchi et qu’ils étaient dans la tourmente après la fuite concernant une affaire de mœurs, à la veille de son dernier match de Ligue Europa en République tchèque, ils se sont imposés à la surprise générale hier soir sur le terrain de l’OL. Sur son blog, Pierre Ménès met en avant le rôle joué par Hatem Ben Arfa, éblouissant au Groupama Stadium.

« Rennes est venu s’imposer à Lyon pour la première de Julien Stéphan, dont l’intronisation à la place de Sabri Lamouchi a produit ses premiers effets, notamment sur Ben Arfa auteur d’un but exceptionnel face à son ancien club. Encore une fois maladroits et/ou malchanceux devant le but, les Lyonnais ont encaissé le second but deux minutes après l’ouverture du score rennaise, Siebatcheu coupant au premier poteau un centre parfait de Sarr. Après le repos, Lyon a poussé mais s’est cassé les dents sur une formation rennaise bien organisée. C’est un coup d’arrêt pour les hommes de Génésio et une première réussie pour le nouveau coach des Rouge et Noir. »

Du côté de l’OL, on peut effectivement se mordre les doigts. Mais les Gones avaient sans doute déjà la tête à leur match décisif de C1 contre Donetsk, eux qui ne joueront pas ce week-end à Toulouse, à cause des Gilets jaunes, au grand dam de Jean-Michel Aulas.

Laurent HESS