Villarreal – OL (0-1) : les 3 raisons de sourire de Bruno Genesio

Vainqueur 1-0 à Villarreal après avoir remporté le match aller 3-1, l’OL s’est qualifié pour les 8es de finale de l’Europa League. Bruno Genesio peut être rassuré.

Son coup de gueule a marché… mais un autre est à prévoir

Après le match nul à Lille (2-2) dimanche dernier, l’entraîneur des Gones avait poussé un gros coup de gueule à l’encontre de certains de ses joueurs, accusés de ne pas être suffisamment sérieux dans le jeu. Vu la performance lyonnaise à Villarreal, son message a été entendu par ses ouailles. Ne reste plus qu’à coincer Mariano et Depay dans un coin pour leur apprendre à être plus collectifs. Les deux attaquants se sont gênés sur une énorme occasion à la 56e qui aurait pu assurer une dernière demi-heure tranquille à leur équipe.

Sa défense a assuré

OK, ce n’était pas le sous-marin jaune de la grande époque en face, celui qui avait manqué la finale de la Champions League 2006 pour un pénalty manqué de Riquelme. Mais il y avait quand même du talent dans les rangs espagnols et la défense de l’OL a très bien tenu le choc. Mieux : elle est parvenue à conserver son but inviolé pour la première depuis un mois (2-0 contre Guingamp le 17 janvier).

Son équipe est transcendée par l’Europe

La différence entre l’OL du championnat et celui de l’Europa League est énorme. Pourtant, le club a un besoin vital de retrouver la Champions League par le biais de la L1 mais on dirait que seule la C3 motive l’équipe. Après le superbe parcours de l’an dernier, les Gones sont en train d’en réussir un de tout premier plan cette saison. Everton et Villarreal sont déjà passés entre leurs griffes. On plaint les prochaines proies qui se dresseront entre eux et leur tanière, où se jouera la finale en mai.

R.N.