OM : les 5 enseignements de la défaite à Montpellier (2-1)

On attendait une réaction marseillaise après la défaite à Grenoble en Coupe de France. Elle n’a pas eu lieu. Retour sur le revers concédé ce soir par le leader de Ligue 1 sur la pelouse de Montpellier (2-1).

Un OM déjà à bout de souffle ?

Durant une demi-saison, l’équipe phocéenne a bâti ses succès sur des entames de matches tonitruantes durant lesquelles son pressing haut et le rythme élevé qu’elle imprimait à la rencontre lui permettait d’ouvrir le score. Fatigue, relâchement, tactique devenue prévisible ? Toujours est-il que ce soir, André-Pierre Gignac et a bande n’ont jamais haussé le rythme…

La défense à trois ne convainc toujours pas

Ce n’est pas encore ce soir que Marcelo Bielsa aura augmenté le nombre de partisans de la défense à trois. Positionné très bas, son bloc est remonté d’une bonne vingtaine de mètres après la pause, une fois qu’Alaixys Romao, stoppeur au coup d’envoi, est venu renforcer l’entrejeu. El Loco s’obstinera-t-il à tenter ce système auquel lui seul semble croire ?

Omrani se signale

Il n’avait disputé que 4 minutes de jeu cette saison en Ligue 1. C’est pourtant bien lui, Billel Omrani, que Marcelo Bielsa a fait entrer à la 58e minute dans l’espoir que le joueur de 21 ans dynamise l’attaque. C’est ce qui s’est passé : très remuant au sein d’un collectif amorphe, Omrani a relancé son équipe. Et montré que son coach pouvait compter sur lui.

Un vrai problème à l’extérieur

Cela ne peut plus être un hasard : la dernière victoire des coéquipiers d’André-Pierre Gignac en terrain adverse remonte au 4 octobre à Caen. Depuis, six défaites et un nul (toutes compétitions confondues) sont venues ternir leur bilan. Lorsque le Vélodrome n’est pas là pour le pousser, l’OM joue à un rythme de sénateur…

Batshuayi numéro 10, ça ne durera pas

Les premiers pas de l’attaquant de l’OM dans cette position de neuf et demi, placé derrière André-Pierre Gignac, avaient donné de bons résultats. Mais ce soir, l’international belge n’a rien apporté et ne semble pas constituer une solution sur le long terme à ce poste. D’autant que Dimitri Payet se montre moins performant sur le côté.