OM : Bielsa se dédouane dans l’affaire Amalfitano … Et invite Cheyrou à sortir du loft !

Présent en conférence de presse ce vendredi après-midi à deux jours de la rencontre face à Montpellier (dimanche, 17 heures), Marcelo Bielsa est revenu sur l’altercation qui l’a opposé à Morgan Amalfitano hier en fin d’après-midi à l’entraînement de l’Olympique de Marseille. En prémices, Alaixys Romao n’a pas voulu trop en dire : « Il s’est passé ce qu’il s’est passé. Inutile d’insister. L’info ne viendra pas de moi. Tout ce que je peux dire, c’est que cela fait partie du foot. Nous sommes des joueurs professionnels, on doit s’adapter et faire avec. Après, c’est sûr que pour Morgan, ce n’est pas évident. »

« Je n’ai jamais été en colère »

Puis ce fut le grand show Bielsa :« Je n’ai jamais été en colère par rapport à ce qui s’est passé. Les faits ont été inexpliqués et inexplicables. Ma décision ne vient d’aucun impératif. C’était la seule décision possible. Oui, j’ai interrompu la séance mais c’était inévitable », a fait savoir le coach olympien : « Pendant toute ma carrière d’entraîneur, j’ai toujours été du côté des joueurs même quand ils ont tort. Dans le cas d’Amalfitano, j’ai vu ce qui s’est passé. Je n’ai pris aucune mesure disciplinaire. Il est convoqué pour l’entraînement d’aujourd’hui. »

« Sa mise à l’écart ? C’est le fait de la décision du club »

Assurant que Morgan Amalfitano était dans son projet originel, Marcelo Bielsa se dédouane sur le club : « L’administration m’a donné deux arguments pour décider de la suite à donner à Amalfitano. C’est pour ça qu’il est resté hors du projet. Mais c’est le fait de la décision du club ! Leurs arguments m’ont paru logiques. Monsieur Amalfitano sait depuis le premier jour qu’il n’appartiendrait pas au club cette saison. J’ai demandé à travailler avec les joueurs qui seraient présents toute la saison. Malgré tout, on m’a demandé si Cheyrou et Amalfitano pouvaient participer. Je me suis interrogé. Pourquoi les accepter eux et pas Fanni, Sougou et les autres ? La réponse a été que ces joueurs avaient demandé à travailler avec le groupe principal. J’ai accepté cette requête et je l’assume ! Cela peut-être été injuste de ma part de les faire participer aux cinq matches amicaux car je n’ai pas pu incorporer des jeunes à leurs places durant la pré-saison.»

« Son attitude ? C’était fort de café ! »

Dans sa longue diatribe, le « fou » est revenu longuement sur les faits de la veille : « La pré-saison terminée, je n’allais pas le considérer pour la saison. Il n’a pas été appelé pour le premier match. Il n’allait pas l’être pour le second. L’entraînement d’hier était une séance de préparation pour le match de dimanche. Je voulais donc lui laisser prendre sa journée. Monsieur Amalfitano a décidé de participer la séance en disant qu’il avait le droit de s’entraîner. Il a insisté. On a accepté sa demande. On a décidé du travail à faire et lorsqu’il a commencé son travail, il a déclaré vouloir faire le même travail que les autres. C’était fort de café ! Nous lui avons expliqué les choses. Il a décidé d’interrompre notre activité. J’ai choisi la situation la moins mauvaise. Si la situation se développait dans le sens qu’Amalfitano le voulait, j’aurais eu le ton plus grave. Dans les 50 jours où nous avons travaillé ensemble, je lui ai manifesté pas mal de flexibilité. »

« Si Benoît Cheyrou veut revenir… »

Pour finir, Bielsa a surpris son monde en ouvrant la porte à Cheyrou : « Si Benoît Cheyrou veut revenir dans le groupe malgré les décisions de l’institution, il peut venir. Je suis disposé à contrarier les décisions du club au cas où ils veulent s’entraîner avec nous. J’assumerais les conséquences de mes actes. Le cas d’Amalfitano est différent. Il a commis une faute grave. Une faute inexpliquée. Il n’a pas été cool avec ses camarades qui l’ont soutenu pendant 60 jours. »

Vous êtes, chaque jour, de plus en plus nombreux à les télécharger. Nous voulons parler, bien entendu, de nos deux applications pour Iphone et Android.

Vous êtes un amoureux du ballon rond, et vous voulez être au courant de tout ce qui se passe (avant tout le monde) sur la planète foot, surfez sur But ! Football Club depuis vos mobiles.

Retrouvez également nos journaux sur notre boutique. Le paiement est totalement sécurisé. Vous n’avez plus qu’à surfer et cliquer sur le lien suivant ICI.