OM : Le secteur offensif marseillais et les chiffres qui font mal

OM : Le secteur offensif marseillais et les chiffres qui font mal

Battu hier soir sur la pelouse du FC Nantes (2-3), l’Olympique de Marseille n’a pu compter, une fois encore, sur l’apport de ses joueurs à vocation offensive.

Stigmatiser le rendement de Valère Germain, ou même celui de Kostas Mitroglou, serait sans doute trop facile. Et surtout déjà fait à de maintes reprises depuis le début de saison. Hier soir, à Nantes, ni l’un ni l’autre n’ont marqué, regrettable habitude qui ne devrait pas, logiquement, déteindre sur leurs partenaires.

Florian Thauvin, lui, a marqué. Sur penalty. Mais, comme c’est souvent le cas, le champion du monde présente des statistiques consternantes. 4 ballons gagnés, seulement, pour 22 perdus et 66% de passes réussies. A l’instar de Thauvin, le secteur offensif de l’OM tousse sérieusement. Morgan Sanson, qui a ouvert le score, n’a gagné que 7 ballons pour en perdre 13. Germain n’a touché que 19 ballons (2 gagnés, 9 perdus) avant de laisser sa place (à Mitroglou), quant à Ocampos, dont on ne peut remettre en cause l’abattage, il présente également un solde négatif : 11 gagnés, 15 perdus.

Les seuls joueurs a avoir remporté plus de ballons sont Adil Rami, Rolando, Kevin Strootman et Luiz Gustavo. Tous assez loin du but adverse…

L.T.