OM : Mercato, grand attaquant, investissement, Garcia… Frank McCourt sort de l’ombre !

Dans les colonnes de L’Equipe ce vendredi, le très discret Frank McCourt s’est longuement confié alors que l’OM démarre officiellement sa saison face à Toulouse. Morceaux choisis.

Sur le dossier du grand attaquant

« Est-ce que j’interviendrais ? Si c’est utile, bien sûr. Je fais tout ce qu’il faut pour que nous atteignions nos objectifs. Mais je veux que tout le monde se sente responsable pour faire son job, en sachant qu’on a accès à moi quand on le veut. Je me vois comme une ressource pour le club et ses équipes (…) S’il y a la moindre opportunité de prendre un joueur pour rendre l’équipe plus forte, nous la saisirons. Mais, encore une fois, nous ne sommes pas attirés par ce qui brille, par des histoires d’un jour. Notre stratégie, c’est le long terme. On est évidemment ouverts d’esprit mais on a déjà créé quelque chose de bien ».

Sur son investissement

« L’enveloppe des 200 M€ évoquée ? Je respecterai les engagements que j’ai avancés. Nous avons à ce stade déjà investi près de 140 M€ en achat de joueurs – et beaucoup plus si on ajoute les investissements dans les autres secteurs du club – mais nous allons continuer à être actifs dans l’achat de joueurs, avec les critères précédemment spécifiés. ON ne sera pas actifs pour être actifs. Nous voulons recruter et développer de jeunes talents, et pour ça, il fallait améliorer le scouting, les installations. »

Sur les objectifs

« La qualification en C1 fondamentale cette saison ? Bien sûr, nous devons atteindre ce niveau. Il s’agit d’être meilleur cette saison que la précédente, à tous les niveaux. Et pour cela, il faut terminer sur le podium. C’est un objectif ambitieux, je le sais bien, mais c’est le nôtre (…) L’OM, c’est David, comparé aux géants européens. Mais j’aime être un David, et face aux Goliath, l’OM peut être un grand David ! J’attends avec impatience le moment où nous allons mettre le Goliath K-O ».

Sur l’avenir de Rudi Garcia

« Je suis ravi du travail réalisé par Rudi et Andoni. Au moment approprié, on parlera avec eux d’une prolongation de contrat, mais je n’ai rien à partager avec vous aujourd’hui sur ce sujet. Nous vous le dirons en temps et en heure ».

Sur Jacques-Henri Eyraud

« Le rôle du CEO de l’OM est différent. Il doit avoir un état d’esprit qui prend en compte à la fois le business, le sportif et la communauté. Jacques-Henri excelle à trouver cet équilibre. Il sait quand me trouver, et quand nous avons besoinde discuter d’un point. Nous avons une réunion programmée chaque semaine. Mais sur des périodes comme l’avant-saison, nous avons besoin d’échanger plus. Après deux ans, nous avons une relation fluide, automatique. On communique facilement ».

Sur son propre avenir

« Je n’ai pas eu de contacts avec d’éventuels repreneurs, car nous ne sommes pas vendeurs. C’est un investissement pour la prochaine génération de McCourt. Mon espoir est que ma famille soit à la tête de l’OM bien après mon départ. L’équipe a une meilleure allure qu’en octobre 2016, le futur est brillant mais ce n’est pas un honneur pour moi de dire que l’OM va mieux. Car l’Om est plus grand que moi, que n’importe quel joueur ou individu. L’OM est là depuis longtemps et il sera là encore longtemps. Je veux juste le rendre aussi fort que possible ».

Arnaud Carond