OM : de Marcelo Bielsa à Michel, comment l’Olympique de Marseille a perdu son football

Dans les colonnes du quotidien La Marseillaise, ce matin, un entretien ô combien intéressant avec Guy Roux. L’ancien entraîneur de l’AJ Auxerre, et du RC Lens, a donné son point de vue sur les maux actuels de l’OM. 

Guy Roux, devenu aujourd’hui consultant, a toujours son mot à dire sur les clubs qui composent la Ligue 1. Et notamment sur l’Olympique de Marseille, qui ne parvient plus à mettre un pied devant l’autre depuis des semaines. Loin de la pression populaire, et médiatique, Guy Roux s’est attaché à évoquer le jeu proposé par la formation de Michel. L’occasion, pour lui, de s’étonner de certaines choses lorsqu’il voit les joueurs placés sur le terrain. « Il me semble que cette équipe ne joue pas en bloc homogène. C’est-à-dire que, constamment, il y a de grandes distances entre les joueurs. Quand ce sont de grandes distances sur la largeur, c’est plutôt bien, car ça écarte l’équipe adverse, mais lorsque c’est sur la longueur, ça veut dire qu’en phase d’attaque, les défenseurs sont souvent loin des milieux, et à la perte de balle, ça oblige les joueurs à faire de grandes courses pour revenir. Ça fait de longues séquences de jeu où ils ne jouent pas à 10 contre 10, mais à 6-7 contre 10. Ça force aussi les pertes de balle, et comme les joueurs sont loin les uns des autres, ça force à faire beaucoup de course balle au pied, des actions individuelles qui les épuisent et qui sont moins dangereuses pour l’adversaire qu’un jeu collectif. »

« Quand on fait un entraînement strict, on obtient plus facilement un respect de ce qui est demandé dans le jeu »

Nécessairement, il a ensuite été demandé à Guy Roux de comparer l’OM d’aujourd’hui à celui de la saison dernière, lorsque l’effectif professionnel était entraîné par Marcelo Bielsa. Ça tombe bien, Guy Roux était venu en personne rencontrer El Loco il y a quelques mois. Marqué, notamment, par ce qu’il avait pu voir lors d’une séance d’entraînement. « J’avais assisté à une grande matinée d’entraînement de Bielsa. C’était très strict. Les joueurs savaient ce qu’ils avaient à faire. Il y avait des ateliers qui étaient tous encadrés par un assistant. L’entraîneur était au milieu, on ne l’entendait presque pas, et tout le monde savait ce qu’il devait faire. Aujourd’hui, je ne sais pas comment c’est, je ne peux pas dire si c’est rigoureux ou pas. Mais dans le jeu, les joueurs sont trop loin les uns des autres, et forcent les actions individuelles qui les fatiguent beaucoup (…) En règle générale, quand on fait un entraînement strict, on obtient plus facilement un respect de ce qui est demandé dans le jeu. »

Les propos chocs de Pascal Olmeta

Par ailleurs, dans un entretien accordé aujourd’hui au site Football Club de Marseille, l’ancien gardien de l’OM, Pascal Olmeta, a été pour le moins explicite sur la situation actuelle du club phocéen. Contrairement à Guy Roux, on ne parle plus du jeu, cette fois. Mais d’un avenir qui commence sérieusement à inquiéter. Extrait : « Comment je vois l’avenir du club ? Il n’y en pas… Trouves moi quelqu’un qui va me dire qu’il y en a un ? Il n’y en a pas. Avec des investisseurs, il y a tout à Marseille pour jouer la ligue des Champions tous les ans, mais dans l’état actuel des choses, non(…)Il faut tout raser et repartir à zéro pour construire quelque chose. Mais ça, tu ne peux pas car personne ne veut le faire. »