FC Nantes – Mercato : Claude Makelele sort du silence

Les rumeurs d’un rapprochement entre le FC Nantes Waldemar Kita et Claude Makelele ont vécu. Le nouvel homme fort de l’AS Monaco explique ce qu’il en est.

Nommé dans l’organigramme de l’AS Monaco la semaine dernière, à la grande surprise de Leonardo Jardim (!), Claude Makelele avait pourtant été envoyé sur la liste des potentiels successeurs de Michel Der Zakarian au FC Nantes, Waldemar Kita l’ayant rencontré pour prendre le pouls de sa situation. Une source au sein des Canaris nous avait alors assuré le contraire et les faits lui ont donné entièrement raison : l’ancien joueur du Real Madrid ne veut pas entraîner pour l’instant même s’il a bien pris contact avec des figures de la Maison Jaune.

Makelele ne veut plus entraîner pour l’instant

« Pendant ma coupure, j’avais besoin d’apprendre, de voyager, de voir ce qu’il se fait ailleurs. Pour travailler dans de bonnes conditions, il faut disparaître, je me suis effacé. Je suis allé voir travailler Guardiola, au Bayern. Je suis retourné au Real, à Chelsea. José Mourinho et Carlo Ancelotti m’ont toujours dit qu’il fallait tout voir et goûter à tout : les « académies », les organisations des clubs, les groupes pros, tout ça était nouveau pour moi. Je suis allé discuter avec les anciens de Nantes, Jean-Claude Suaudeau, Robert Budzinski. Je sais aujourd’hui que ce poste de directeur technique me convient très bien, indique-t-il dans L’Équipe avant d’évoquer son futur comme coach. Entraîneur, c’est fini ? Seul l’avenir le dira. Dans l’immédiat, je suis dans le rôle qui me correspond, je vais donner ma vision et mon expérience et me consacrer à ça. Et accompagner l’entraîneur, car c’est un métier ingrat. Ce boulot me plaît, je suis heureux. Avant de signer à Monaco, j’avais pourtant d’autres propositions mais c’était vague : des équipes nationales en Afrique, des clubs, aux ÉtatsUnis, en France aussi. Ces projets ne me correspondaient pas. J’avais besoin de me retrouver : un entraîneur dépend trop des résultats, il est livré à lui-même quand il n’a pas d’assise ».