FC Nantes : Halilhodzic voulait couper une tête en interne, Kita a dit non !

Ayant de mauvaises relations avec les responsables de la formation, Vahid Halilhodzic aurait réclamé à ses dirigeants la tête du directeur du centre Samuel Fenillat.

En froid, Vahid Halilhodzic et Waldemar Kita jouent un poker menteur au FC Nantes. Peu désireux de rester, le Bosnien ne compte pas s’asseoir sur sa dernière année de contrat et démissionner. Au niveau de la direction, on planche sur un changement de coach également mais on ne souhaite pas mettre fin pour autant au bail de « coach Vahid ». Une situation ubuesque qui pourrait bien conduire les Canaris à un nouvel été chaotique.

Halilhodzic et Fenillat se sont expliqués, le Bosnien a nié

20 Minutes Nantes revient sur les arcanes de ce divorce annoncé, né d’un Mercato d’hiver désastreux (départ du regretté Emiliano Sala contre l’avis du coach, etc.), de tensions entre le clan Kita et le patron du sportif mais également entre « coach Vahid » et certains cadres du club.

On y apprend notamment que Vahid Halilhodzic ne s’entend pas non plus avec le directeur du centre de formation Samuel Fenillat et que le technicien bosnien, mécontent du travail de ce dernier, aurait tout simplement demandé sa tête aux dirigeants du FCN début mai. Une requête invalidée par le clan Kita arrivée jusqu’aux oreilles de Fenillat, lequel est allé s’expliqué avec l’entraîneur des Canaris. « Une affirmation réfutée par coach Vahid à l’intéressé », précise le site internet. Des discussions qui traduisent un certain malaise en interne.

Arnaud Carond