FC Nantes : l’avion de Sala retrouvé, un deuil désormais possible… Les mots forts de Valentin Rongier

Présent en conférence de presse ce lundi, Valentin Rongier est revenu sur les dernières avancées autour de la disparition d’Emiliano Sala. Des mots qui portent.

Comme annoncé plus tôt dans la journée, un corps a été retrouvé dans l’épave du Piper Malibu qui s’est abîmé dans la Manche il y a quinze jours et qui git désormais par 63 mètres de profondeur au Nord de l’île britannique de Guernesey. Une avancée notable dans la quête de vérité autour de la disparition tragique d’Emiliano Sala.

Présent en conférence de presse ce lundi à la veille de la réception de Toulouse en 8e de finale de Coupe de France, Vahid Halilhodzic, encore bouleversé, n’a pas voulu s’étendre sur le sujet : « Le fait que des nouvelles tombent quasiment quotidiennement, c’est terrible, surtout pour la famille. C’est pour cela que je ne souhaite plus de parler de ça, désolé ».

Quelques minutes plus tard, ce fut au tour de Valentin Rongier, capitaine des Canaris, de passer face aux micros et d’évoquer cette douloureuse nouvelle : « C’est impossible de faire abstraction de ce qui se passe, on est tous les jours sur nos téléphones à attendre une nouvelle. On a vu que les recherches avaient évolué et qu’on avait retrouvé la carcasse de l’avion. J’espère que ça va permettre à la famille de commencer leur deuil. »

« Seul le temps peut effacer nos peines »

S’il reconnaît que le fait de jouer et s’entraîner permet aux joueurs de s’évader un peu et de penser à autre chose, le milieu de terrain reconnaît que le groupe n’est pas indemne face au drame vécu : « Quand on vit quelque chose comme ça, ça reste en vous toute votre vie. Une chose est certaine : il y a un vrai besoin d’avoir des réponses. Une fois que l’enquête sera terminé et qu’on saura exactement ce qui s’est passé, cela pourra nous permettre d’avancer. Seul le temps peut effacer nos peines. Ces dernières avancées peuvent aider beaucoup de monde à commencer le deuil ».

Au niveau du vestiaire, les joueurs ne vivent pas tous de la même façon la disparition d’Emiliano Sala. Face aux médias, le capitaine des Canaris a eu une grosse pensée pour Nicolas Pallois :

« Nous sommes déjà très touchés mais Nico l’est encore plus. C’était l’un des meilleurs amis d’Emiliano. C’est difficile de trouver les bons mots pour l’aider ». Concernant d’éventuelles obsèques du joueur en Argentine, Valentin Rongier a reconnu que le groupe n’a pas encore parlé de cette éventualité mais que le sujet allait prochainement être abordé même si le calendrier illisible de la Ligue 1 n’aide pas à un déplacement de plusieurs jours en Amérique du Sud.

Arnaud Carond

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APPLICATION 100% FC NANTES.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play