FC Nantes : pourquoi Le Guen ferait un excellent successeur à Der Zakarian

Si Franck Kita puis son père ont très clairement démenti la piste Paul Le Guen pour préparer un éventuel départ de Michel Der Zakarian cet été, l’ancien entraîneur du PSG aurait été une option des plus crédibles. Voici pourquoi.

Un entraîneur qui peut faire franchir un cap

Le souhait n°1 de Waldemar Kita est de doter un entraîneur qui puisse faire franchir un cap à son équipe. Paul Le Guen peut être celui-ci car il sait comment remporté des titres, contraitrement à Michel Der Zakarian. Le technicien breton a en effet été triple champion de France avec l’OL (2003, 2004 et 2005) puis vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2008 avec le PSG.

Kita préfère un ancien Nantais, comme Le Guen

Breton de naissance, Le Guen est plus étiqueté Brestois que Nantais mais il a toujours affirmé avoir été marqué par ses deux saisons chez les Canaris. Entre 1989 et 1991, l’ancien milieu de terrain a en effet disputé pas moins de 83 matchs sous le maillot du FC Nantes avant de partir pour la capitale, où il mit un terme à sa carrière de joueur en 1998. Pour l’anecdote, Le Guen a un jour déclaré : « Deux entraîneurs m’ont marqué : Jean-Claude Suaudeau et Artur Jorge ». Tout est dit.

Un coach plus lisse pour avoir plus de poids sur le sportif ?

Si le président du FC Nantes a pris du recul sur le volet sportif, le caractère rebelle de Der Zakarian n’y est sans doute pas étranger. Mais Kita, même s’il défend, a toujours son avis sur le terrain et aime donner son ressenti sur le recrutement étant donné que c’est lui qui signe les chèques. Avec le Guen, il n’est pas dit qu’il dispose de plus de latitude dans le domaine mais ce dernier apparaît plus lisse et moins capable de coup de sang. Par ailleurs, on ne l’imagine pas passer en commission de discipline…

Le Guen a déjà un adhérent en interne

Si Le Guen connaît déjà le fonctionnement de la Maison Jaune et a pu juger sur pièce quel est son rayonnement en France, il peut également compter sur un soutien de poids en interne. A la Jonelière, il pourrait en effet retrouver un certain Stéphane Wiertelak, qui fut son préparateur physique dans la capitale. Ce dernier est un élément-clé du FC Nantes et leurs relations amicales pourraient faciliter les échanges. Parfait pour une potentielle intégration express.

Un réseau plus étoffé que Der Zakarian

Si la carrière du joueur Le Guen s’est cantonnée à l’Hexagone, celui-ci peut être considéré comme un baroudeur du banc de touche. Successivement, le technicien breton s’est en effet assis sur ceux des Glasgow Rangers, du Cameroun mais aussi d’Oman, jusqu’en novembre dernier. Son petit tour du monde a d’une manière ou d’une autre étoffé son carnet d’adresses. Sans doute plus que celui de Der Zakarian.

JP