FC Nantes : Tout est dans la tête en ce moment !

Beaucoup moins solide défensivement ces derniers temps, le FC Nantes voit la concurrence se rapprocher de la 5ème place. Des résultats en demi teinte notamment expliqués par de trop grandes largesses défensives sur coup de pied arrêté. 

Après un début de saison quasi parfait plaçant le FC Nantes devant l’OM et l’OL, les Canaris n’ont pas tenu le choc dans la durée. De plus, il y a quelques semaines encore, les Canaris disposaient d’une avance considérable sur ses premiers poursuivants à la 5ème place du championnat. Mais aujourd’hui, il n’en est rien. En effet, le MHSC de Michel Der Zakarian lui est même passé devant hier soir suite au nul des montpelliérains face à Guingamp (1-1). Une situation qui est dû à la très mauvaise série en cours des Nantais. Avec un seul point pris et cinq buts encaissés lors des deux derniers matches, le FC Nantes n’est plus la machine à gagner des premières journées.

Une fragilité dans la tête ?

Plus encore, les hommes de Claudio Ranieri encaissent désormais beaucoup trop de buts, qui plus est de la tête. En effet, selon L’Equipe, sur les six derniers buts encaissés, quatre l’ont été de la tête à la suite d’un coup de pied arrêté ou d’un centre. Les statistiques sont là pour le prouver puisque Nantes est la formation de Ligue 1 qui prend le plus de buts de la tête (8 cette saison sur un total de 26 buts encaissés, soit 30.8% de ses buts encaissés). Voilà de quoi remettre en cause la défense nantaise, même si paradoxalement le FC Nantes est dans le top 5 des équipes qui gagnent le plus de duels aériens (442 depuis le début de la saison).

Un changement de marquage à venir ? 

Maxime Bossis, spécialiste du FC Nantes pour BeIN Sports, est revenu sur cette fragilité chronique des nantais. « C’est surprenant car ça semblait être un point fort avec des joueurs comme Pallois, Diego Carlos, Touré, ou Sala. C’est certainement un problème de concentration, de marquage plus lâche qu’il ne l’était avant. Avec le marquage individuel, il faut anticiper, et là, c’est plus statique ». Depuis l’arrivé de Claudio Ranieri, le FC Nantes pratique le marquage individuel avec en plus un joueur au premier poteau et un autre aux six mètres. Mais au vu des statistiques affichées ci dessus, il n’est pas exclut que cela change. Claudio Ranieri s’exprimait d’ailleurs à ce sujet en conférence de presse vendredi : « Nous travaillons toutes les semaines les coups de pied arrêtés. Ce n’est pas possible de laisser un adversaire libre. Sinon, autant jouer la zone ». 

Charlie COURRENT

(Propos retranscrits par L’Equipe).