PSG-OM : David Ginola préférait les Clasicos de son époque

L’ancien joueur du PSG, David Ginola, tient désormais une chronique hebdomadaire chez nos confrères d’Orange. Et pour sa première, forcément, il est revenu sur la défaite de « son » club face à Sochaux, hier. « La défaite du PSG, lequel n’est pas si serein que cela, est importante sachant que Lyon et Marseille ont gagné. Paris a trébuché contre une très bonne équipe de Sochaux qui a montré qu’elle était capable de très bien jouer au football, de se transcender et de marquer des buts. Ce n’est pas tellement Paris qui a perdu le match, c’est Sochaux qui l’a gagné. » Quant au futur Clasico qui s’annonce, dimanche face à l’OM au Parc des Princes, Ginola a encore une fois un point de vue à défendre. « Le Classico d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celui de mon époque, il n’y avait pas l’arrêt Bosman donc on ne jouait qu’avec trois étrangers par club. Je ne veux pas dire que c’était mieux avant mais c’était différent, cela représentait quelque chose. Aujourd’hui, quand on a un Ibrahimovic qui a fait Inter Milan-AC Milan, Real Madrid-Barcelone, qui a vécu tellement de choses…Je ne sais pas si cela va faire quelque chose à Lucas de savoir qu’il va jouer un Paris-Marseille, il ne connaît pas l’histoire du pays même s’il en a entendu parler. Cela n’a pas la même signification qu’à mon époque. On avait Sauzée, Deschamps, Boli, Di Meco, Papin dans la même équipe ; en face, il y avait Lama, Roche, Ginola, Guérin… On a tous été élevés dans des centres de formation français, il y avait vraiment un enjeu national qui dépassait le cadre du football. »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008