Ceara rejoint Cruzeiro !

C’est la fin d’un feuilleton qui n’aura pas duré très longtemps. Annoncé avec insistance du côté de Saint-Etienne ces dernières heures, Marcos Ceara aurait finalement décidé de rentrer dans son pays natal en s’engageant avec le club de Cruzeiro.

Marco Ceara a enfin fait son choix ! Courtisé par Monaco (L2) et surtout Saint-Etienne (L1), le défenseur brésilien de 32ans a finalement décidé de rentrer dans son pays natal en s’engageant avec le club de Cruzeiro. Un choix étonnant quand on sait que le joueur avait récemment délcaré dans les colonnes du Parisien vouloir prouver encore toute son utilité en France : « Lors des discussions avec Leonardo, j’ai compris que je n’allais pas avoir beaucoup de temps de jeu à Paris la saison prochaine. J’ai vécu cinq saisons merveilleuses ici et cette séparation est vraiment douloureuse, tant pour moi que pour ma famille. Je ne réalise pas encore que je ne jouerai plus jamais sous ce maillot. Maintenant ma priorité est de rester en France, mais je suis ouvert à toute proposition ». Une priorité sportive qui n’aura pas pris le dessus sur sa situation familiale.

« Dieu me dirigeait vers ce club »
Après cinq ans passés au PSG, le Brésilien a donc décidé de retourner sur la terre de ses débuts, comme l’a annoncé son futur club sur son site internet : « Nous avons le plaisir de faire signer Marcos Ceara. Nous vous donnerons plus d’informations après la visite médicale et la signature du contrat ». Quelques minutes plus tard, c’est le joueur lui-même qui a annoncé la nouvelle sur le site du Parisien : « Les dirigeants de Cruzeiro ont beaucoup insisté pour que je vienne et j’ai vu que Dieu me dirigeait vers ce club. J’ai donc décidé d’accepter ce contrat de deux ans ». Un contrat qu’il devrait signer la semaine prochaine. Ce sera donc le dixième club brésilien fréquenté par le joueur après avoir évolué à Gama (1999), Santos (1999), Portuguesa (2000), Sao José (2000),  Santa Cruz (2001), Botafogo (2002), Coritiba (2003),  Sao Caetano (2004) et au SC Internacional (2005 à 2007).

Michael LESCOT